Print Friendly, PDF & Email

Les bien pensants et les ONG subsidiées nous ont chauffé les oreilles, tentant de nous vendre « le malheur du peuple syrien ». Ce « malheur » ne concernait évidemment que les migrants frappant à la porte de l’Europe et que nous « devons accueillir »…

Ce jeune Syrien s’appelait Ahmad Hamdan. Il n’a pas fui son pays, abandonnant femme et enfants sur place, les livrant aux aléas de la guerre.

Ahmad Hamdan était resté en Syrie pour venir en aide à son peuple et aux animaux, victimes innocentes d’un conflit alimenté par les armes françaises et musulmanes.

Ce jeune héros aurait pu témoigner de l’horreur de ce conflit. Il a survécu à une attaque chimique. Cela ne l’a pas empêché de porter secours à ses compatriotes, contrairement aux lâches qui ont fui la Syrie. Il fallait bien des hommes tels qu’Ahmad Hamdan pour aider les femmes et les enfants abandonnés et livrés à la barbarie…

Il a malheureusement perdu la vie lors d’un bombardement sur Hamouriya, où il animait une campagne, #IAmStillAlive dévoilant la vérité sur une guerre atroce.

Bien entendu, le sort de ce valeureux personnage n’intéresse pas la grande presse bien pensante, tout occupée à nous faire accepter une immigration de Syriens, dont certains se trouvaient dans le camp de ceux qui ont tué Ahmad Hamdan. Les enfants et les femmes abandonnés sur place ne peuvent compter que sur eux-mêmes. Ainsi que les animaux errants…

F.M.  

 

Commentaires