Print Friendly, PDF & Email

Tous les trois jours, un suicide d’indépendant. Ce terrible constat ne fait pas les grands titres. Au Peuple, nous en faisons une information majeure.

Il y a des explications à cette centaine de suicides annuels.

1. En Wallonie et certainement en région bruxelloise, rien n’est fait pour encourager les indépendants entreprenants. Cela se traduit dans les villes, où l’on voit les majorités PS ou MR (CDH, Ecolo, DéFI suivent servilement) encourager le développement de shopping centers en périphérie, concurrents directs des petits commerces installés depuis des décennies dans le centre de la cité. Aucune compensation pour ces entrepreneurs courageux – au contraire, l’installation de piétonniers se fait au détriment de commerces, qui voient chuter dramatiquement leur chiffre d’affaire. Par ailleurs, les grands travaux inutiles limitent l’accès aux commerces pendant des mois, voire des années…

LES PARTIS TRADITIONNELS ONT TRAHI LES INDEPENDANTS ET PETITS COMMERÇANTS AU PROFIT DE GRANDES CHAÎNES QUI TUENT LE CENTRE DES VILLES ET LES COMMERCES DE PROXIMITE DANS LES VILLAGES.

2. Le fisc, les taxes en augmentation exponentielle assèchent les trésoreries des petites entreprises. A sa création, un petit entrepreneur est aveuglé par des « incitants »… qui se font parfois attendre. Mais surtout, ces « aides » sont très vite récupérées, englouties dans les impôts, TVA, amendes pour retard de paiement d’un jour et autres ponctions fiscales. Et dans la paperasserie voulue par des administrations pléthoriques, où les exigences administratives servent apparemment à justifier la présence de fonctionnaires en trop grand nombre, qui sans cela resteraient désoeuvrés !

3. Dans le secteur de l’alimentation, l’Afsca (Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire) se montre absurdement tracassière envers les petits commerçants et les petits producteurs. Derniere pantalonnade en date : pendant la dernière course cycliste Liège-Bastogne-Liège, l’entreprise des Herdiers (Bastogne) faisait la promotion de ses salaisons.

Une équipe de l’Afsca a débarqué en grande pompe, jetant ainsi la suspicion sur la qualité (reconnue depuis des années) des produits des Herdiers. Toujours à Bastogne, l’Afsca s’en est pris aux Patates des Poches, autre petite entreprise qui ne méritait pas ce déshonneur. On se souviendra que l’Afsca a déjà tué la production de fromages de Herve et qu’elle a cru malin d’interdire les tartes au riz de Verviers. Quelle sévérité pour une Agence qui ne se rend pas compte que certaines grosses entreprises vendent de la viande vieille de 12 ans, falsifient les étiquettes, etc. On peut dire sans exagérer que l’Afsca contribue à la disparition des petites entreprises et au suicide des indépendants, désespérés par le harcèlement administratif dont ils sont victimes.

Le PARTI POPULAIRE est fermement aux côtés des petits indépendants, des petits commerçants abandonnés par les partis traditionnels. Son intention de baisser la pression fiscale concerne particulièrement ces entrepreneurs courageux, qui sont un élément essentiel dans la survie des villes.

A.D.

Commentaires