Print Friendly, PDF & Email

images

Les milliers de réfugiés qui viennent à Lampedusa, où s’échouent avant d’arriver constituent bien sûr un drame humain terrible.

En revanche, ces cas malheureux ont donné à la gauche immigrationniste l’occasion de donner une nouvelle fois de la voix dans le sens que l’on devine lors de l’émission “Mise Au point” sur la rtbf ce dimanche, l’antenne de la bienpensance et du politiquement correct en communauté française.

Pour le député européen isabelle Durant (Ecolo) et le secrétaire d’Etat bruxellois Rachid Madrane (PS), la Belgique n’en fait pas assez pour les réfugiés. Nous n’en accueillons pas assez. Et ces thuriféraires irresponsables de l’immigrationnisme le plus débridé de prôner un accueil plus important de ces populations.

Ce que nos hommes politiques assis dans leurs fauteuils parlementaires bien duveteux oublient, c’est que le phénomène “LAMPEDUSA” est lié aux maffias qui s’emparent des flottes de pêche de Tunisie ou de Lybie -privant ainsi les pêcheurs locaux de leur outil de travail-; rançonnent des milliers de désespérés qui doivent payer pour sortir des camps d’illégaux dans la Lybie post-Kadhafi et doivent encore payer pour venir en Europe. Le scandale, il est là, dans l’exploitation éhontée par des groupes maffieux, notamment dans une Lybie incontrôlable, de milliers de désespérés qui quittent l’Afrique noire.

Et il risque d’en avoir de plus en plus entraînant l’Europe vers le fond dans la dérive d’un continent africain dont certains zones sont devenues ivres.

La gauche immigrationniste, qui ose prétendre que l’Occident n’a pas fait assez pour l’Afrique n’a donc point d’yeux pour voir que nos rues, nos quartiers nos villes ont déjà eu leur physionomie grandement modifiée par l’arrivée de dizaines et dizaines de milliers de personnes. Bruxelles, par exemple, n’a plus assez d’écoles, de logements, de transports en commun pour accueillir ces milliers de migrants qui pèsent considérablement sur nos finances publiques sans capacité contributive équivalente.

La gauche immigrationniste (PS, Ecolo, cdH) est réellement responsable de futures situations explosives. Le MR est complice.

Nous n’aurons pas assez de jobs qui ne requièrent aucune qualification pour tous ces crève-la-faim qui chez nous se révolteront et entraînerons des réactions de la part de nos populations qui ressentent de plus en plus leur submersion progressive et constante. Que faire pour tous ces millions de gens qui ne parlent ni notre langue, n’ont ni nos moeurs, nos coutumes et nos façons de vivre ? Le cocktail est explosif et suicidaire à court terme déjà. Les thuriféraires socialistes et verts de la gauche immigrationnuste sont les fossoyeurs de notre Occident. C’est dramatique.

Pourquoi ces mafias dirigent toujours les réfugiés vers l’Europe et non par exemple vers le golfe persique ? Car évidemment les pays du golfe, pas plus éloignés que nous par la mer, n’ont pas la politique d’immigration aussi laxiste et suicidaire que la nôtre. Ce n’est ni au Bahrein ou en Arabie Séoudite que des vagues incontrôlées de migrants viendront imposer une religion qui n’est pas celle du pays, comme l’on fait chez nous. La Belgique a suffisamment été suicidaire dans sa politique d’immigration jusqu’à présent. Jeunes sans emploi, personnes sans perspective, ghettos, banlieues de l’Islam: ces phénomènes ne feront que croître et embellir suite à l’action irresponsable de toute la gauche immigrationnisme. Gauche immigrationniste qui vise toujours à remplacer dans leurs fantasmes l’ouvrier du XXè siècle par l’immigré du XXIè qu’on régularisera bien vite pour en faire des électeurs pour la gauche.

Il y a plus de 40 ans, Jean Raspail décrivait dans le “camp des saints” la submersion de l’Occident par des hordes de crève-la-faim arrivés en bateaux pour submerger nos pays. Une vision interpellante quarante ans avant notre époque.

C’est au niveau de l’Europe d’intervenir. D’abord pour couper ensemble les pompes aspirantes de l’immigration et mettre des limites aux politiques d’allocations généreuses qui font venir ces gens, et leurs familles élargies chez nous en grand nombre. Ce n’est pas par amour de notre drapeau belge qu’ils viennent, mais pour profiter des avantages d’un “welfare state” illimité.

Ensuite, l’Europe doit agir ensemble contre ces mafias qui les font venir par bateaux entiers comme elle a agi efficacement dans l’opération Atlante pour juguler la piraterie. Il faut arrêter et mettre hors d’état de nuire les responsables et les complices de ces mafias assoiffées d’argent.

Il manque de plus une politique d’information globale de l’Europe vers ces pays-là pour faire comprendre que venir en Europe n’est pas venir vers un pays de “milk and honey”. Une politique dissuasive de toute l’Europe est indispensable, dès aujourd’hui.

Il est temps de mettre fin au bal indécent des fossoyeurs de l’Occident. En Belgique francophone, seul le PP prône un arrêt de l’immigration.

ABRAHAM L

 

Commentaires