Print Friendly, PDF & Email

Notre photo montre Jamal Ikazban (PS) faire le signe des Frères Musulmans, lors d’une manifestation pro-Palestine, tenue ce 16 mais, devant la gare centrale de Bruxelles. A ses côtés, Mohamed Daïf, ex-échevin de Molenbeek (comme Ikazban), ex-parlementaire bruxellois (Ikazban l’est encore) et sénateur. Le centre de commandement islamique est en place !

Le signe des Frères musulmans n’est pas innocent. Les quatre doigts levés annoncent clairement la couleur, comme le montre le dessin ci-contre.

L’auriculaire représente la première étape de la conquête musulmane et s’intitule « Présentation de l’islam ».

L’annulaire, deuxième étape de la conquête, signifie : « Sélection des futurs Frères musulmans ».

Le majeur, troisième étape de la conquête : « Affrontement et spécialisation ».

L’index : quatrième étape : « Domination et Tamkine (réalisation de l’édifice politique) ».

LE PACTE DU PS AVEC LES EXTREMISTES MUSULMANS

Nous revenons plus bas sur Jamal Ikazban. Il représente le bras « marocain » des Frères musulmans (voir plus bas).

Il figure sur la liste PS, en ordre éligible, menée par Catherine Moureaux, la fille de Philippe Moureaux. Elle espère devenir bourgmestre de Molenbeek – et ce serait bien possible, en raison des signes envoyés à la communauté musulmane.

Lorsqu’elle était conseillère communale à Schaerbeek, Catherine Moureaux fricotait (en tout bien, tout déshonneur) avec les extrémistes musulmans turcs. Notre photo la montre en compagnie de Halis Kokten, un élu d’origine turque, négationniste du génocide arménien, proche d’Erdogan (il existe une photo, sur laquelle il pose fièrement à côté de son héros).

Le troisième personnage, à gauche sur la photo, n’est autre que le compagnon de Catherine Moureaux, Carlos Crespo, à la tête du MRAX (Mouvement contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Xénophobie). On jugera de l’impartialité du personnage… Ainsi la boucle est bouclée : Moureaux pactise avec les extrémistes turcs (proches des Loups gris, mouvement néo-fasciste, islamiste et antidémocratique) et le MRAX s’arrange pour étouffer les voix opposées à ce véritable complot.

LES FRERES MUSULMANS, ARME DE GUERRE

La société secrète des Frères musulmans a été fondée en 1928 par Hassan el-Banna. Ce dernier a établi une idéologie totalitaire. Citation : « (La société) est une organisation complète qui englobe tous les aspects de la vie. C’est à la fois un état et une nation, ou encore un gouvernement et une communauté. C’est également une morale et une force, ou encore le pardon et la justice. C’est également une culture et une juridiction, ou encore une science et une magistrature. C’est également une matière et une ressource, ou encore un gain et une richesse. C’est également une lutte dans la voie d’Allah et un appel, ou encore une armée et une pensée. C’est enfin une croyance sincère et une saine adoration. L’islam, c’est tout cela de la même façon ».

En réalité, le principal objectif des Frères musulmans est l’instauration de républiques islamiques. Ils s’opposent aux courants laïques des nations à majorité musulmanes et préconisent un retour aux préceptes du Coran, impliquant un rejet des influences occidentales. Le mot d’ordre de l’organisation est : « Allah est notre objectif. Mahomet est notre chef. Le Coran est notre loi. Le djihad est notre voie. »

Parmi les fondateurs des Frères musulmans, on compte le grand père de Tariq Ramadan, le faux professeur d’université, mais vrai violeur. Un des grands admirateurs des Frères musulmans fut Mohammed Amin al-Husseini, grand mufti de Jérusalem, complice et ami d’Hitler, qui inspira le génocide des Juifs dans les chambres à gaz. Notre photo le montre, visitant un camp d’extermination, en compagnie d’Himmler.

Les Frères musulmans sont derrière certains attentats contre l’Europe. Les terroristes de Zaventem et de Maelbeek ont été formés par les Frères musulmans, les amis d’Ikazban et Mohamed Daïf, autre copain des Moureaux.

LE DANGEREUX JAMAL IKAZBAN

Ce n’est pas la première fois que Jamal Ikazban (PS) se fait remarquer par ses frasques. On se souvient qu’il s’était servi d’un dessin antisémite pour un tract du PS. Il a aussi participé à la tromperie concernant Oussama Atar

Petit rappel. En 2010, une campagne (« Sauvons-le ») le présentant comme une victime de la dureté des prisons irakiennes était menée par Jamal Ikazban (PS), Ahmed El-Khannouss (CDH – lié, lui aussi, aux Frères musulmans) et Zoé Genot (Ecolo). Amnesty International se joignit à cette manipulation, et le ministre des Affaires étrangères, Steven Van Ackere (CD&V), négocia le retour du djihadistes en Belgique. Cela permit à ce dernier d’organiser les attentats de Paris (novembre 2015) et de Zaventem/Maelbeek (mars 2016).

Bien qu’il ait le sang des victimes de Paris et Bruxelles sur les mains, Ikazban a poursuivi ses activités antisémites, sans émouvoir le PS. Au contraire, à la suite d’un tweet, dans lequel Ikazban traitait Claude Moniquet, expert dans la lutte contre le terrorisme, d’ « ordure de sioniste », Laurette Onkelinx (PS) le soutenait publiquement et déclarait sur Télé-Bruxelles (13 février 2013) que « Jamal Ikazban représent(ait) les valeurs du PS ».

On le vit aussi se promener au marché de Molenbeek, revêtu d’un voile islamique, protestant ainsi contre l’interdiction du voile dans les administrations publiques.

Ikazban est dangereux, non pas politiquement, puisqu’en compagnie de Mohamed Daïf, il s’est fait proprement entuber par Philippe Moureaux qui avait promis à l’un et l’autre le majorat de Molenbeek… avant d’imposer sa fille Catherine. Ikazban est dangereux parce que toutes ses frasques sont autant de signes vers la communauté musulmane. Soutenu par les mosquées les plus extrémistes, qui fonctionnent encore à plein dans les communes bruxelloises, et particulièrement à Molenbeek. Chaque fois qu’il « dérape », Jamal ramasse un peu plus de voix musulmanes…

ABSENCE DE REACTIONS DU PS, DE LA RTB ET DE RTL

Au moment où nous écrivons ces lignes (17 mai 2018), le PS n’a pas réagi à la provocation d’Ikazban et de Daïf, exhibant le signe de défi des Frères musulmans. Il faut croire que le PS approuve et estime que cela correspond à ses « valeurs ».

Pas d’indignation sur la RTBF, si prompte à gonfler le moindre incident concernant les Parti Populaire. Rien sur RTL-TVI ou Vivacité, qui empêche les représentants du PARTI POPULAIRE de s’exprimer dans l’émission C’est vous qui le dites.

Oui, la toile d’araignée islamiste est bien en place. Elle jouit de la complicité de politicien(ne)s et de la majorité des médias.

LE PARTI POPULAIRE EST LE SEUL A PROCLAMER : « LA CHARIA EN BELGIQUE, JAMAIS ! ». ON NE PEUT COMPTER QUE SUR LUI POUR ECHAPPER A UNE TELLE CATASTROPHE. LES AUTRES PARTIS SONT GANGRENES PAR LE MAL OU, PIRE, LE DIFFUSENT. LES PARTIS TRADITIONNELS ONT SACRIFIE LA POPULATION BELGE POUR DES RAISONS ELECTORALISTES : ILS REALISENT LES OBJECTIFS DES FRERES MUSULMANS ET DU PARTI ISLAM. LE PARTI POPULAIRE EST LE SEUL BOUCLIER ANTI-CHARIA.

D.K.

 

Commentaires