Print Friendly, PDF & Email

Officiellement, il y aura 76 licenciements au FOREM, l’office wallon à la formation professionnelle et à l’emploi. Mais il faut lire les petites lettres en bas de page : il s’agit « d’équivalents temps plein ». Cela veut dire que si tous les licenciés étaient employés à mi-temps, cela ferait 152 personnes. Mais c’est pire : 243 employés du FOREM vont se retrouver à la rue.

Les réformes, engendrées par le gouvernement wallon de Paul Magnette (PS) dévoilent leur vrai visage : d’ici 2024, plus de 600 employés sur un peu plus de 1.700 vont disparaître au FOREM (source : FOREM). Les plans Marshall ont de ces côtés pervers…

Qu’une administration dédiée à l’emploi se mette à créer des chômeurs en ses rangs, c’est ce que l’on appelle le surréalisme à la belge ?

Commentaires