Print Friendly, PDF & Email

Que les djihadistes ne sont pas très malins : ils le démontrent à longueur d’année. Cela devrait les faire réfléchir, mais ils en sont malheureusement bien incapables.

Celui-ci, dont les débris lui assurent un anonymat dur comme le béton, croyait avoir trouvé le moyen de marier djihad et technologies modernes.

Aller poser une bombe en se servant d’un skateboard, cela lui aurait permis de tuer des innocents en vitesse et de rentrer chez lui pour ne pas rater la nouvelle saison de Game of Thrones.

Hélas pour lui : son skateboard était de fabrication chinoise, ce qui le rendait peu fiable et très sensible aux dégradations de la route. Résultat : boum !

Le matériel ne valait rien. Les neurones non plus… Et le vide dans la boîte crânienne donnait le vertige. 

Commentaires