Print Friendly, PDF & Email

Bel exemple de mensonge d’Etat. Le ministre (!) de l’Intérieur (!) français, Christophe Castaner, ment effrontément devant les caméras pour criminaliser les « gilets jaunes ».

Sur place, aucun journaliste n’ose lui rappeler que ce même ministre a ordonné aux gendarmes de provoquer les manifestants sur les Champs-Elysées et ailleurs. Emploi de bombes lacrymogènes, matraquages, etc.

Et les gendarmes de M. Castaner ne sont pas privés de s’en prendre à des « personnes âgées ».

C’est ça aussi, la réalité… 

 

 

Commentaires