Print Friendly, PDF & Email

Depuis son Congrès du 3 mars 2018 et la publication de son programme pour les communales d’octobre prochain, le PARTI POPULAIRE sort de l’ombre médiatique. En moins d’une semaine, nos confrères de La Libre et du Soir relaient des opinions favorables au PP !

C’est d’abord La Libre qui reprend les propos du sénateur MR, Alain Destexhe, déclarant qu’il existe une N-VA francophone : le Parti Populaire. Commentaire de Jean Daniel, directeur du CRISP (Centre de Recherche et d’information Sociopolitiques) : « (Une N-VA en Belgique francophone ?) Un parti libéral-conservateur, comme le souhaite Alain Destexhe (MR) ? « Il y a, en tout cas, un parti qui s’en revendique, c’est le Parti populaire de Mischaël Modrikamen.« .

A la Une du Soir (8 mars), Laurette Onkelinx s’exclame, à propos de Didier Reynders : « Je constate qu’il reprend le credo de Modrikamen de 2013« .

Autrement dit : Mischaël Modrikamen avait raison avant tout le monde ! Car l’ex-future manifeste Parti Populaireretraitée du PS situe ainsi le vrai débat entre une gauche en mort clinique et une droite ferme, réaliste et cohérente. Par la même occasion, l’épouse de Marc Uyttendaele reconnaît que le MR représente une droite molle, tremblotante comme une gelée anglaise.

Avec le MR, l’électeur de droite sera toujours trahi : dans le domaine de l’immigration, il croira élire un MR intransigeant sur les modalités d’immigration. En réalité, il ne faut pas oublier que c’est Jean Gol (PRL, futur MR) qui a fait voter les dispositions sur le regroupement familial, reconnu aujourd’hui comme un des fléaux de l’immigration incontrôlée… Et ce sont des élus MR qui militent pour imposer des « communes hospitalières » et des motions contre les visites domiciliaires concernant des illégaux présents en Belgique. Triste bilan.

NOUS ASSISTONS A UNE GUéGUERRE ENTRE UN PS EN MORT CLINIQUE ET UN MR PLUS MOU QUE JAMAIS, ALORS QUE LA SOLUTION, C’EST LE PARTI POPULAIRE ! 

On remarquera que PS et MR sont sur la même longueur d’onde dans le dossier des implantations belges d’entreprises étrangères. Ce sont deux gouvernements MR (Fédéral et wallon) qui ont loupé l’installation de Zalando à Dour. Ce n’est jamais que le 25ème ratage du genre : les centres de distribution sont tous implantés à la frontière belge, mais du mauvais côté : aux Pays-Bas, en Allemagne et même en France !

rejoindre Parti PopulaireRaisons ? Les lois belges sont nettement trop contraignantes et anti-entrepreneurs. Des lois imposées par le PS, mais jamais rejetées par le MR.

De plus en plus, et même dans la presse, le PARTI POPULAIRE apparaît porteur de vraies solutions, raisonnables, réalistes, applicables immédiatement et de bon sens.

On va finir par croire que le programme du PP a été lu attentivement à Lasnes, chez Laurette Onkelinx, à Ixelles, chez Alain Destexhe et dans les salles de rédaction. Tout espoir est permis ! 

D.K.

Commentaires