Print Friendly, PDF & Email

Pris sur le vif ! Au soir de ce 18 avril, les responsables du Parti Populaire pour la région bruxelloise, pour le fédéral et l’Europe ont tenu une importante réunion. 

Depuis plusieurs mois, les membres du PP ont à coeur de rencontrer les gens. Ils vont à eux, engagent la conversation. Parfois, ils se font rabrouer – c’est normal. Mais la plupart du temps, le dialogue s’installe.

A l’objection : « Le PP, c’est ce parti d’extrême droite, des fascistes, non ?« , nous apportons une seule réponse : « Lisez notre programme. Lisez notre brochure électorale. Lisez cela tout à votre aise. Voici mon numéro de téléphone : si vous trouvez quoi que ce soit de « fasciste » ou d’extrême droite, appelez-moi et je viendrai vous offrir les premiers oeufs de Pâques. En or ! »

Au vrai, après de fréquentes actions sur les marchés ou brocantes, personne ne nous a rappelés pour nous annoncer : « J’ai trouvé !« . Au contraire, les gens nous rappellent pour en savoir plus sur le parti et ses candidats.

Ce soir du 18 avril, les responsables bruxellois du PP se sont réunis au siège du parti, en présence du Président, Mischaël Modrikamen. Chacun a pu exprimer ses expériences, a rapporté les propos de simples gens. Cela permet d’affiner la stratégie électorale, mais surtout d’apporter des réponses concrètes aux vrais problèmes des gens.

Bruxelles est une ville sinistrée. Les Bruxellois se sentent abandonnés. Leur pouvoir d’achat est en baisse constante. L’immigration incontrôlée détruit l’âme de ce « bon vieux Bruxelles » qui brusselait, comme dans la chanson de Jacques Brel. Au fil des années, les politiciens des partis traditionnels n’ont cessé de trahir les Bruxellois. Le Parti Populaire n’est tenu ni par les forces de l’argent, ni par les incursions internationales, qui nous imposent le Pacte de Marrakech, les nouveaux impôts « verts », la ruine de votre épargne. Il y a une nouvelle voie pour Bruxelles : le PP ! 

D.K.

Commentaires