Print Friendly, PDF & Email

Rejoint par le MR, Ecolo veut forcer le pays à accepter un plan « climatique » totalement irréaliste et ruineux pour notre temps et les générations futures. Mischaël Modrikamen le rappelle en termes clairs et non équivoques dans un communiqué de presse.

Le Voici :

 » Le Parti Populaire n’entend en rien s’associer à l’hystérie collective d’une partie de la classe politique et de certains décideurs concernant les questions climatiques.

Les mesures de « décarbonisation » de la Belgique reprises dans la proposition de loi déposée par ECOLO sont excessives et handicaperont à terme, un pays comme la Belgique en lui imposant des objectifs irréalistes et surtout impayables.

Il est inacceptable qu’un gouvernement en affaires courantes  et un parlement dont le mandat se termine dans 3 mois, engagent la Belgique pour des décennies, et ce dans la précipitation et l’émotion.  Le PP ne s’y associera donc pas.

Comment sur le fond envisager qu’un pays qui contribue pour 0,3 % aux émissions annuelles de CO2 va d’une quelconque manière influer sur cette question planétaire alors que, par exemple, la Chine annonce la construction de 250 nouveaux aéroports d’ici 2030 ?  Pourquoi renoncer au nucléaire alors qu’il fournit une énergie bon marché, stable, et n’émettant justement pas de CO2 ?

Soyons clairs : Le PP est profondément attaché à notre terre mais veut concentrer nos ressources sur les vrais problèmes : pollution des sols par les nitrates, plastics dans les océans, urbanisation excessive, permaculture, circuits courts de production pour éviter les gaspillages etc…

L’augmentation infinitésimale du CO2, qui n’est nullement un polluant mais la source même de la vie comme on l’oublie trop souvent,  a permis le verdissement généralisé de notre planète ces trente dernières années ainsi que le rendement des récoltes qui permet justement de nourrir l’humanité en croissance, notamment dans le tiers-monde.

L’augmentation de la température de notre planète suit des cycles naturels, comme un nombre substantiel d’études scientifiques le démontrent aujourd’hui, loin de tout catastrophisme.

Le Parti Populaire dénonce enfin l’instrumentalisation de notre jeunesse, initiée depuis l’étranger par le puissant lobby du changement climatique (1500 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel, 3 milliards de budget de public relation !)  et utilisant les techniques de propagande faisant appel à la peur. Cela ne peut qu’altérer la santé psychique de nos enfants et leur capacité à se projeter sereinement dans l’avenir. « 

Ce communiqué a été envoyé à toute la presse francophone belge. Nous ne manquerons pas de vous signaler les titres des journaux qui l’auront publié. 

Commentaires