Print Friendly

Chers concitoyens, le gouvernement wallon  compte vous réclamer jusqu’à 600 euros par an pour les 4.000 Kwh que produisent annuellement vos 5 Kw nominaux de panneaux photovoltaïques, soit 15 centimes le Kwh. Le but est de vous faire « participer aux frais du réseau », d’équilibrer la facture énergétique de l’État.

Il faut que vous sachiez que les grands producteurs vendent – taxes incluses – de l’ordre de 5 centimes  le Kwh et que le citoyen moyen paye son Kwh 25 centimes, soit 20 centimes pour la distribution (le réseau haute, moyenne et basse tension). La distribution coûte environ …. 1 centime ! Les 19 autres centimes servent à financer les communes, sans oublier les mandats de nos hommes politiques. Les mandats, vous commencez à être au courant mais cela n’a toujours pas l’air de déranger grand monde que nos hommes politiques, nos responsables (!) se soient ingéniés à monter mille procédés pour vider légalement les caisses et nos poches.

Actuellement, le citoyen qui dispose de panneaux photovoltaïques, qui a l’électricité gratuite  et qui pourrait effectivement participer aux frais de distribution dans la mesure où il en bénéficie, ne participera pas pour 1 centime le Kwh mais pour 15… c’est déjà moins grave que 20, évidemment.

Il faut insister : faire circuler 1 Kwh coûte de l’ordre d’1 centime, pas 15 et encore moins 20, car le réseau existe et son entretien nécessaire est minime. En France, où les distances sont nettement plus grandes, la somme réclamée aux citoyens est de 10 centimes, pas 20 comme en Belgique.

Un petit rappel ? Pour ferrer le poisson, en 2008, le Ministre Antoine du Gouvernement wallon a incité 133.000 familles à espérer de l’ordre de 2.800 euros de « revenu » brut par an en Certificats Verts pendant 15 ans, « revenu » pris dans la poche de leurs voisins non équipés et camouflé dans la facture d’électricité (Solwatt). A Marche-en-Famenne j’avais prévenu l’assistance que tout cela était une utopie, nous passerons sur les détails des initiatives du Ministre Nollet père de l’immense dette des CV….

Aujourd’hui, on inverse. Même si cela n’entraîne que des frais minimes pour le réseau, on va vous réclamer 15 centimes par Kwh, même si le Ministre Nollet a reporté le remboursement de la dette des CV sur vos enfants…

Quand, chers concitoyens, exigerez-vous l’électricité à son juste prix ou, mieux, l’électricité la plus sûre, la plus propre, la moins chère que nos chercheurs nous préparent à Mol? Elle est possible, elle se construit aussi en Chine, en Inde, en Russie, et je me pose de plus en plus la question: y a-t-il une limite à notre patience ou bien suffit-il d’y aller par petites touches pour progressivement nous ruiner… nous tuer comme la grenouille engourdie dans sa casserole d’eau sur le feu ?

Claude Brasseur

Commentaires