Print Friendly, PDF & Email

Le حزب اشتراكي (le nouveau nom arabe du PS) bruxellois, mené par Philippe Close, vient de sortir son programme. Ou plus exactement, il supplie les derniers habitants de la capitale (le centre + l’avenue Louise + l’avenue Franklin Roosevelt +Laeken + Neder-over-Heembeek + Haren) de lui apporter des idées – sans doute que les socialistes n’en ont pas et qu’ils ont l’esprit trop occupé par les affaires qui leur tombent sur la bosse à une cadence d’enfer? 

Pourtant, il y a dans le ton du programme حزب اشتراكي un côté conte des Mille et une Nuits qui fait penser aux romans de la série Harry Potter. On y trouve ce subtil mélange de réalité et de fiction. Examinons ça de plus près et comparons les textes.

D’un côté, tout tourne autour d’un apprenti magicien, prêt à épater son monde avec des tours comme on n’en voit plus, même chez Patrick Sébastien. Il sait faire apparaître en personnages intelligents de parfaits imbéciles, prêts à croire que le carré de l’hypoténuse est un quartier de viande rare et particulièrement savoureux.

D’un geste, d’un seul, il escamote votre portefeuille qui se retrouve dans la poche d’un autre. Mieux : il vous hypnotise et vous persuade que la pièce d’un euro dans votre poche en vaut mille et que vous ne demandez qu’une chose : qu’on vous en dépouille !

L’illusionniste parvient à vous faire oublier les côtés négatifs de l’existence. Avec lui, on peut croire que, demain, et après-demain, le monde se transformera en paradis terrestre.

C’est vrai que dans la série Harry Potter, il y a, en plus, le Poudlard Express, Lord Voldemort, Serpentard, la Coupe de Feu, Dumbledore, la cape d’invisibilité, les horcruxes et les matches de Quidditch.

D.K.

 

Commentaires