Print Friendly, PDF & Email

qatar

Elle aura fière allure, la nouvelle ambassade du Qatar, avenue Franklin Roosevelt. Trop à l’étroit dans leurs actuels bâtiments situés à deux pas de l’avenue Louise, les Qataris ont opté pour le déménagement. Ils ont vu grand, très grand, à l’image de leurs nouvelles ambitions sur le Vieux Continent. Mais ce bâtiment abritera-t-il une mosquée d’inspiration salafiste sur l’une des plus prestigieuses avenues de Bruxelles, souvent associée au pouvoir ? Interpellé par des citoyens inquiets, Le Peuple a mené son enquête. 

Nous avons été alertés par un mail qui circule actuellement dans les boîtes de réception : “Certains d’entre vous passent certainement même occasionnellement, sur la prestigieuse avenue Franklin D. Roosevelt, à Bruxelles. Peut-être avez-vous remarqué un vaste et prestigieux immeuble en construction, sur la droite, à mi-hauteur de l’avenue, en direction de Watermael ? Ce sera la future ambassade du Qatar en Belgique, laquelle abritera une mosquée flambant neuve, d’un capacité de 600 personnes, au nom d’une exploitation bien comprise, du principe d’extraterritorialité”. Qu’en est-il réellement ?

Contactée par téléphone et par écrit, l’ambassade du Qatar n’a pas donné suite à notre demande d’interview. Le conducteur des travaux s’est fendu d’une réaction laconique : “Je ne suis pas autorisé à vous fournir ce genre d’informations”. Le son de cloche fut le même auprès de tous les intervenants au dossier. Nous nous sommes donc rendus à l’urbanisme pour consulter le permis qui fut délivré.

Le bâtiment s’étendra sur trois niveaux et ne contiendra officiellement aucun lieu de culte. La présence d’un vaste espace central appelé “salon universel” et surplombé d’une coupole en forme de dôme ne manque pas d’interpeller. S’agit-il d’une mosquée ? D’un gigantesque hall ? D’une salle de conférence ? Nous appelons donc les Qataris à donner au plus vite de plus amples explications sur l’affectation de cet espace. L’architecte Jaspers, en charge de ce luxueux projet, a quant à lui démenti l’information à nos confrères de la DH.

Ce n’est toutefois pas la première fois que l’affectation réelle d’un lieu est quelque peu différente de ce qui est indiqué sur les plans et la demande de permis.

Le Qatar est une monarchie pétrolière du Golfe qui se classe au deuxième rang mondial en termes de PIB par habitant. Riche à souhait, le pays a déjà investi massivement dans les banlieues françaises et est entré dans le capital de nombreuses entreprises hexagonales (Lagardère, Veolia, le club de football de Paris…). Il finance également les rebelles syriens et les islamistes maliens. Le Qatar nourrit-il les mêmes ambitions pour Bruxelles,  capitale de l’Europe ?

La question ne manque pas d’inquiéter. Le Qatar est en effet un pays islamique de mouvance wahhabite, doctrine extrémiste se réclamant du salafisme qui prône un retour à l’Islam des origines. Ce fondamentalisme ne connaît pas de frontière et s’étend déjà dans les pays occidentaux.

La construction d’une ambassade flambant neuve, qui a tout d’un palais impérial tourné à la fois vers la Mecque et vers le centre-ville de Bruxelles, est en tout cas le symbole de l’influence croissante de ce pays et du rôle qu’il ambitionne de jouer ici.

Le Peuple poursuit son enquête et vous tiendra informés.

GREGOIRE BRUEL

Mise à jour de la rédaction : Il s’avère que l’ambassade du Qatar de l’avenue Franklin Roosevelt est terminée depuis février 2015 et qu’elle ne contient fort heureusement pas de mosquée, selon La Capitale et La Libre.

Commentaires