Print Friendly, PDF & Email

La Coalition Avenir Québec, dirigée par François Legault, a remporté les élections locales haut la main. Il n’est pas impossible que ce parti rejoigne un jour The Movement, lancé par Mischaël Modrikamen et Steve Bannon, épaulés par le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini.

La coalition menée par M. Legault occupera 74 des 125 sièges au parlement du Québec. Un camouflet pour les libéraux mondialistes (comparables au MR de Richard Miller) qui se verront réduits à 32 sièges.

« On a réussi à rassembler et c’est dans cet esprit de rassemblement que j’ai l’intention de gouverner pour tous les Québécois« , a promis M. Legault lors de son allocution de victoire. l

Un remarquable résultat pour un parti créé seulement en 2011.

Son programme est très clair et répond aux aspirations du peuple québécois :

  • réduire de 50.000 à 40.000 le nombre de personnes autorisées chaque année à migrer au Québec
  • expulser les nouveaux arrivants qui, au terme d’un délai de trois ans, échoueraient lors de tests de maîtrise de la langue française et des valeurs du Québec.

Comme il se doit, la presse soumise avait publié des sondages nettement favorables aux libéraux de Philippe Couillard et n’anticipant en aucune manière l’ampleur de la victoire de François Legault.

La défaite de ce dernier est aussi celle du Premier ministre canadien, Justin Trudeau, partisan d’une politique des frontières ouvertes, du tout à l’immigration et à l’islamisation des grandes villes canadiennes.

La défaite des libéraux est, en partie, l’oeuvre de Trudeau (même mouvance que Couillard) qui a trahi les producteurs de lait au Québec. Son accord de dernière minute avec les Etats-Unis permet aux producteurs laitiers de vendre leurs produits au Canada – on remarquera au passage l’habileté de Donald J. Trump qui, lui, défend les intérêts de ses nationaux.

La victoire de M. Legault au Québec montre combien les peuples veulent se réapproprier le pouvoir contre les professionnels (s’autoproclamant « élite ») de la politique défaitiste des partis traditionnels, empressés de capituler face aux mondialistes.

D.K.

Source : https://fr.investing.com/news/commodities-news/le-quebec-passe-a-droite-debacle-des-liberaux-sortants-673688

Commentaires