Print Friendly, PDF & Email

Moins de 500 participants au dernier jeudi de marche « pour le climat » : la tempête s’est réduite à une ondée. Et la vérité tombe à verse : les marches « pour le climat » sont des marches pour les élections. Et des tremplins pour des ambitions personnelles. 

Evacuons d’emblée le plus médiocre. Un des pontifes de la nouvelle religion Climat, Jean-Pascal van Ypersele, s’agite beaucoup. Notamment dans les rangs du PTB. Inquiet pour le climat ? Pas vraiment. S’il se multiplie dans les réunions, débats et mouvements de foule, c’est pour un but moins noble : il vise la présidence du Grec… dont il fut expulsé en raison de ses outrances fort peu scientifiquement crédibles !

Un climat qui n’est pas au beau fixe, mais des éclaircies sont attendues…

Sainte Greta, brûlée comme <Jeanne d’Arc ? 

Même la bonne presse, tout acquise à la religion Climat, commence à se poser des questions. Il leur aurait pourtant suffi de lire Le Peuple, où dès la canonisation de saint Greta Thunberg, nous avons révélé l’imposture dont elle était la triste marionnette.

Fille de vedettes du show-business suédois (qui s’y connaît en marketing : souvenez-vous d’Abba !), Greta es tdevenue une icône grâce à un certain Ingmar Rentzhog, fondateur de la start-up We Don’t Have Time, qui réunit des membres tels que Microsoft Finlande, HP Suède et un Think tank (groupe de réflexion, Global Utmaning, lié au Forum économique de Davos, où Greta a débité un discours écouté religieusement par tout ce que le capitalisme compte de décideurs et profiteurs. Le détail dans le lien ci-dessus.

Une scandaleuse manipulation

La bien-pensance a tenté d’étouffer les voix des scientifiques dénonçant l’imposture du réchauffement climatique, provoqué par l’activité humaine. A ce propos, nous vous renvoyons aux explications du professeur François Gervais que nous avons publiées dès les premières marches « pour le climat ».

Ci-dessus, une infographie établie par un organe américain indépendant, indiquant que le CO2 (dioxyde de carbone) n’intervient que pour 0,12 % dans l’effet de serre. Nous pourrions y ajouter un rapport accablant de la NASA, indiquant que le réchauffement climatique s’est arrêté en… 1998 !

Le climat ne fait bouillir que nos taxes

A l’approche des élections, le PS bruxellois se sent pousser des ailes… vertes. Mais comme les dirigeants bruxellois ne sont pas très malins, ils s’emmêlent les pinceaux. Ce courrier officiel révèle le vrai visage de cet engouement écologiste : votre moteur diesel pollue, c’est très mal. Si vous payez 35 euros, vous n’êtes plus un pollueur au diesel, c’est très bien…

Un complot contre votre épargne, vieux de 30 ans

Selon les très puissants comploteurs « Climat » (ils dépensent 1.500 milliards d’euros par an pour vous en convaincre), il faudra lever de nouveaux impôts « verts » pour nous faire échapper à un danger… qui n’existe pas.

Les agitations à propos du « climat » sont la nouvelle invention pour pomper l’argent du contribuable européen et américain. Nous l’avons démontré dans de précédents articles, basés sur des études sérieuses et indépendantes.

La manipulation remonte à loin : déjà en juin 1989, l’ONU tentait de créer la panique en annonçant un « réchauffement climatique », responsable de la disparition de la vie sur Terre, à partir de… l’an 2000 !

En 2012, des scientifiques adressaient une lettre au secrétaire-général de l’ONU de l’époque, Ban Ki-Moon, dénonçant l’escroquerie du réchauffement climatique. Elle a reçu une fin de non-recevoir !

Il existe donc bien une volonté d’imposer la peur par le  » climat », de terroriser les populations… pour le tout grand bénéfice du capitalisme « vert », dont, en Belgique, Ecolo et le CNCD11.11.11 sont les complices les plus hypocrites.

D.K.

Commentaires