Print Friendly, PDF & Email

Conte de fées avec la sécurité en stade 3: Le Roi et la Reine seront à Tomorrowland le 21 juillet. Une pure folie alors que l’Etat Islamique veut se venger de la perte de Mossoul. Charles Michel tente le diable! Des dizaines de milliers de jeunes mis en danger inutilement; la sécurité est impossible à assurer! Il suffirait d’un « improvised Explosive Device » (IED) à la manière irakienne et boum!

Le couple royal à Tomorrowland: un risque inutile très élevé, pour des forces de l’ordre déjà débordées. Bravo à Charles Michel!

Tomorrowland rassemble 180.000 festivaliers venus de tous les coins d’Europe et d’ailleurs. En 2016, Tomorrowland avait accueilli 90.000 festivaliers étrangers de 200 nationalités différentes . 180.000 personnes à contrôler avant le 21 juillet (un engin explosif, cela peut se dissimuler avant le 21 juillet et être activé à distance au moment voulu).

La Police fédérale, déjà débordée à cause de l’impéritie de nos gouvernants, a dû commencer préventivement le screening des festivaliers ayant acheté un billet d’entrée : probablement sur base des antécédents judiciaires, des listes d’individus fichés, des avis de recherche, …). Il n’en fallait pas plus pour inquiéter la Commission sur la vie privée (organe politique) qui a fait diligenter une enquête du Comité P (autre organe politique).

Le porte-parole de la Police fédérale s’est justifié : « Nous avions demandé préalablement un avis juridique ». ajoutant : « Instaurer un contrôle physique d’identité et soumettre à un screening quelque 70.000 personnes par jour à l’entrée du festival ne serait d’ailleurs pas seulement impossible pour nous, cela représenterait également un risque supplémentaire en raison des longues files d’attente que cela créerait. »

38 festivaliers se sont donc vu interdire préventivement l’accès à Tomorrowland. Le Comité P poursuit son enquête … Si le Comité P et Commission de la Vie privée interdisent ou restreignent le champ des contrôles effectués par la Police fédérale, c’est la porte ouverte à tous les risques et dangers.

En 2016, 153 festivaliers s’étaient vu interdire l’accès pour possession de drogue. Sans compter ceux qui sont passé à travers les mailles du filet.

La sécurité à Tomorrowland est déjà mission impossible en temps normal!

Assurer la sécurité du couple royal (et de sa suite) est mission quasi impossible! Combien d’effectifs policiers, de la Sûreté de l’Etat, de militaires va-t-on devoir déployer sur les hectares du site, avant et pendant la visite royale pour tenter de minimiser le risque ? Quel en sera le coût ? La présence du Chef de l’Etat fait de facto du Festival un objectif potentiel pour les affidés de l’Etat islamique. Les jeunes festivaliers sont en quelque sorte pris en otage par une décision politique incompréhensible et totalement irresponsable de la part du Premier.

Ne fustigeons pas le Palais. Le Premier Ministre et le Ministre de l’Intérieur ont dû donner leur feu vert à cet événement après avis de l’Office Central de la Menace (OCAM). Ces responsables politiques ont dû oublier que la Belgique vit depuis des mois en stade d’alerte terrorisme niveau 3. Ils n’ignorent pourtant pas que nos forces de sécurité (Police, Sûreté, Armée) sont sur les genoux et que le risque « zéro » est très loin d’exister. Pourquoi dès lors tenter le diable islamiste également implanté à Anvers et dans sa périphérie (Boom, emplacement du Festival, n’est qu’à 16 km d’Anvers)?

Croisons les doigts (il n’y a plus que cela à faire) et espérons que l’Etat islamique, empêtré dans sa débâcle en Syrie et en Irak n’ait pas eu vent de la présence programmée de Philippe et Mathilde à Tomorrowland. Rien n’est moins sûr :

Le 2 juin 2017 (c’était hier …), le festival de musique « Rock am Ring« , le plus important du genre en Allemagne,a été EVACUE en raison d’une « menace terroriste » précise. Trois personnes liées à la mouvance salafiste de la région voisine de Hesse (ouest), ont été interpellées dans le cadre de cette enquête. Nous avons par ailleurs toujours en mémoire l’attentat de Manchester perpétré par des islamistes durant le concert d’Ariana Grande: 22 personnes y avaient été assassinées! Charles Michel est fou…

Le 31 décembre 2015, Yvan Mayeur, bourgmestre de Bruxelles, avait sagement annulé le feu d’artifice tiré à Bruxelles ainsi que les festivités prévues à Brouckère et Anspach. Au vu du niveau 3 de la menace, en collaboration avec le Ministre de l’Intérieur et après avis de l’OCAM. Les Charles Michel, Richard Miller, Didier Reynders et autres ont déjà du sang sur les mains, pour avoir laissé des terroristes entrer en Belgique comme « réfugiés » et tuer à Paris et Maelbeek notamment. Espérons que ce ne sera pas le cas à Tomorrowland.

P.H.

Commentaires