Print Friendly, PDF & Email

L’éditorial de L’Echo, ce mercredi 19 juin, est un cas d’école. Et si les profs tombent sur ce titre, ils collent un zéro à son auteure.

A trop donner de leçons, on en vient à se prendre les pieds dans l’orthographe. Jugez-en par ce titre :

Facebook avait jusqu’ici une population et un territoire. Il aura maintenant des alliers et sa monnaie. Comme un véritable État.

Des « alliers » ?! Vérification faite, Allier renvoie au nom d’un département français et certainement pas à un « allié », à savoir, un compagnon de route.

Cela devrait pourtant se savoir, à une date proche de la commémoration des 75 ans du débarquement des Alliés en Normandie !

Et PS et Ecolo restent des alliés fidèles.

Personne n’est à l’abri d’une faute d’orthographe – surtout depuis que les journalistes font confiance aux correcteurs automatiques. Mais que cette bourde soit passée inaperçue n’est vraiment pas digne d’un quotidien qui se dit « de qualité ».

 

Commentaires