Print Friendly, PDF & Email

A la suite du sommet de l’Otan, où le représentant de l’Europe, Jean-Claude Juncker, a offert un spectacle lamentable, Donald J. Trump a donné son sentiment sur ce que devient l’Europe du même Juncker.

Les médias bien-pensants se sont empressés de ne pas reprendre ses propos, sauf à les déformer pour les critiquer. En quelques phrases, le Président Trump a cassé la baraque des bien-pensants et fait sauter en éclat la dictature de la pensée, telle que la défendent Merkel, Macron et… Charles Michel.

Voici les vrais propos de Donald J. Trump contenus dans ses 4 vérités, non pas aux peuples européens, mais à la plupart de leurs dirigeants (il a écarté les pays de l’Est : Pologne, Tchèque, Hongrie, Slovaquie, Autriche et, par ailleurs, l’Italie) qui sont occupés à trahir les peuples.

1. LA VAGUE DE MIGRANTS VENUS DU MOYEN-ORIENT ET D’AFRIQUE CHANGE L’EUROPE POUR LE PIRE

  • « La Grande Bretagne est en train de perdre sa culture à cause de l’immigration.
  • La vague de migrants provenant du Moyen-Orient et d’Afrique est en train de changer l’Europe pour le pire.
  • Cette situation me peine personnellement du fait que je suis le fils de deux pays européens. J’éprouve beaucoup d’amour pour les pays d’Europe, n’oubliez pas que je suis essentiellement un « produit » de l’Union Européenne, soit l’Écosse et l’Allemagne, d’accord ? Mon père : l’Allemagne, ma mère l’Écosse.
  • Je pense que ce qui se passe en Europe est une honte.
  • Permettre à l’immigration de s’installer en Europe est une honte.
  • Je pense que l’immigration a changé le tissu du continent, et à moins que vous agissiez très rapidement, l’Europe ne reviendra plus jamais comme avant, et je ne peux pas dire par là que ce sera pour le mieux.
  • Alors je pense que permettre à des millions et des millions de gens d’entrer en Europe est triste, très triste.
  • Je pense que vous êtes en voie de perdre votre culture. Regardez autour de vous. Vous allez dans des lieux qui n’existaient pas il y à peine dix ou quinze ans ! »

2. IL Y A DE PLUS EN PLUS DE LIEUX EN EUROPE OU LES EUROPEENS NE SONT PLUS CHEZ EUX. 

  • L’immigration n’est pas une richesse, ceux qui affirment le contraire sont des menteurs. Ceux qui ferment les yeux devant la situation sont des lâches, ceux qui s’en réjouissent sont des traîtres.
  • Tous ceux qui encouragent l’immigration ou se contentent de laisser faire devraient avoir honte (la honte est le lot des menteurs, des lâches et des traîtres)
  • Il y a de plus en plus de lieux en Europe où les Européens ne sont plus chez eux, l’Europe se ressemble de moins en moins.
  • Avec l’immigration l’Angleterre et l’Europe continentale sont perdantes, elles perdent leur culture, entendre par là leur identité propre, leur âme en somme.

3. CEUX QUI ENCOURAGENT L’IMMIGRATION N’AIMENT PAS L’EUROPE

  • Si Trump se désole de la situation c’est parce qu’il aime l’Europe, étant lui-même d’origine européenne. Ceux qui encouragent l’immigration ou laissent faire, n’aiment pas l’Europe ou la détestent, même quand ils prétendent parler en son nom.
  • Il y a urgence en la demeure, l’immigration défigure l’Europe et les européens se doivent d’agir au plus vite, entendre par là qu’ils doivent au plus tôt remplacer les lâches et les traîtres qui les gouvernent.

4. NOUS DEVONS FAIRE FACE AUX MENACES, CELLES DU DEDANS COMME CELLES DE L’EXTERIEUR

 

« Les Américains (…) et les nations de l’Europe valorisent leur liberté et leur souveraineté. Nous devons travailler ensemble pour faire face aux forces menaçantes, celles du dedans comme celles de l’extérieur, elles cherchent avec le temps à saper nos valeurs et défaire nos attaches à la culture, à la foi et aux traditions, lesquelles ont fait de nous ce que nous sommes. Si nous laissons faire, ces forces mineront notre courage, saperont notre esprit et affaibliront notre volonté de nous défendre individuellement et de défendre nos sociétés. »

« La question fondamentale qui se pose en notre temps est celle-ci : l’Occident a-t-il la volonté de survivre ? Avons-nous suffisamment confiance en nos valeurs pour les défendre, quel qu’en soit le prix ? Avons-nous assez de respect pour nos citoyens pour protéger nos frontières ? Avons-nous le désir et le courage de préserver notre civilisation face à ceux qui voudraient la subvertir et la détruire ? »

 

Voir aussi notre article en page internationale.

 

Commentaires