Print Friendly
Les musulmans ne vont certainement pas commémorer la mémoire des victimes des attentats du 11 septembre 2001. Pour eux, les vraies victimes sont les musulmans eux-mêmes, blessés dans leur foi à cause du mauvais traitement et de la stigmatisation dont fait l’objet leur religion « si pure et innocente ».
Ils ne vont pas pleurer ceux qui auraient pu présenter un danger pour l’islam – surtout pas ! Ils vont pleurer leurs martyres morts sur le front du saint djihad ce jour-là. Ce sont pour eux les seules victimes du complot « occidentalo-sioniste » (car l’antisionisme ne leur suffit pas pour voir dans les européens des alliés) fomenté contre l’islam.
Eternels persécutés, les islamistes ne sont jamais coupables de rien. Pour eux, les morts des tours jumelles de New York ont été tués par les ennemis de l’islam.
Les victimes non-musulmanes (même si parmi elles y figurent des musulmans) sont à leurs yeux une sorte de réparation pour l’offense éternelle faite à l’islam.
Scénario indécent repris par des journalistes et auteurs en mal de publicité, et férus de sensationnel, le tout sur un fond antisémite et antiaméricain, ceux qui défendent l’idée d’un complot derrière les attentats du 11 septembre rendent furieux les islamistes qui se voient voler leur trophée.

Commentaires