Print Friendly, PDF & Email
mda-660x330J’ai posé une question directe à mes confrères journalistes, et à Alain Gresh, qui ces jours ci plus que d’habitude, (quelle mouche le pique) n’arrête pas d’attaquer Israël :

Allez-vous écrire qu’Israël a envoyé un hôpital de campagne avec 200 personnes au Népal ?

Aucun ne m’a répondu. Ils refusent d’en parler. Ils publient sur Israël des chroniques sur des sujets anodins, ils sont hyper-réactifs lorsqu’un Palestinien est blessé par un soldat israélien, même si le Palestinien a tenté de poignarder un policier, mais ils refusent catégoriquement de montrer un israélien qui sauve des gens.

Ce parti pris pourrait s’apparenter à de l’antisémitisme, s’il n’était pas obsessionnel.

Les médias cachent tout ce qui dépeint un Israël différent de ce qu’ils décrivent. Ils ne peuvent pas changer leur paradigme simpliste : les faibles palestiniens d’un coté, les voleurs de terre israéliens de l’autre. C’est pathétique et primaire.

3380761875Alors je m’y colle.

Israël a envoyé une aide humanitaire aux victimes du tremblement de terre de magnitude 7.9 du Népal, qui a fait pour l’instant 3 218 victimes.

L’armée israélienne a envoyé sur place 260 personnes, des équipes de secours, et 95 tonnes de matériel humanitaire, pour se mettre au service des autorités népalaises. Tsahal s’est préparé et a envoyé sur place un hôpital.

Le premier ministre israélien Netanyahou, qui sait qu’aucun média n’en parle jamais (Israël envoie des équipes humanitaires dans le monde entier lors de catastrophes naturelles) a déclaré hier aux équipes humanitaires : « Vous êtes envoyés vers une mission importante. C’est le vrai visage d’Israël – un pays qui offre son aide à n’importe quelle distance dans des moments comme celui-ci. »

Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info

Commentaires