Print Friendly

Nous publions cette lettre ouverte à Charles Michel et au MR, qui nous est envoyée par un de nos lecteurs.

Lettre ouverte d’un citoyen à Charles Michel et au MR, avec deux fois la lettre « M » pour mou et mesurettes

Charles MichelMonsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs du MR,

Comme tant d’autres Belges, je suis très inquiet face aux attentats islamistes qui se multiplient sans aucune pitié partout en Occident. Notre pays sera fort malheureusement et presque certainement à nouveau frappé de plein fouet, dans une semaine, un mois ou six mois…

En tant que citoyen, je condamne bien entendu tous ces récents actes affreux avec la plus grande fermeté, comme je condamne avec autant d’énergie cette même barbarie qui se développe sans fin dans les pays du Proche et Moyen-Orient!

Avec cette nouvelle guerre qui nous est déclarée en Europe et qui ne semble en être qu’à ses débuts, comme tout le monde je n’ai jamais supporté et ne supporterai jamais de voir autant de victimes innocentes – même une seule c’est trop – écrasées, fusillées, égorgées, poignardées. Autant de blessés graves (jambe amputée, main arrachée, visage brûlé, souffrances psychologiques profondes pouvant mener à des suicides…). Je pense aussi aux familles anéanties pour toujours.

Depuis le 22 mars dernier en Belgique (sans oublier le Musée Juif de Bruxelles et la place Saint-Lambert de Liège auparavant), nous avons de nouveaux orphelins, de nouveaux veufs et veuves, des parents et grands-parents, frères et sœurs, époux et épouses, amis déchirés par un chagrin intense.

Alors face au groupe terroriste Etat Islamique (sans oublier Al Qaïda toujours bien présent) qui nous déclare la guerre totale et qui nous traite, nous les Occidentaux de « viande impure » et de « sales chiens d’infidèles », je voudrais savoir ceci de votre part Mr Michel, de vous et du MR dans son ensemble :

Pourquoi êtes-vous partis cet été tranquillement en vacances alors que :

1) nous vivons la pire menace depuis la fin de la seconde guerre mondiale

2) les fondamentalistes islamiques qui nous détestent, ne se reposent pas et travaillent fort probablement avec beaucoup d’énergie pour bientôt nous réattaquer, encore et encore

3) beaucoup de nos militaires et policiers épuisés ne peuvent eux pas prendre les congés auxquels ils ont droit avec leur famille, faute d’effectifs suffisants

Combien de fois avez-vous utilisé le terme « terrorisme islamiste » au lieu de « terrorisme » tout court? Car c’est bien entendu en nommant une bonne fois pour toutes l’ennemi qu’on pourra mieux le combattre. Beaucoup de dirigeants européens comme au Royaume-Uni, aux Pays-Bas ou en France l’ont compris depuis belle lurette.

Que faites-vous pour sans plus tarder, placer de très stricts contrôles à nos frontières nationales? Une maison sans toit ni murs n’est pas une maison et c’est idem pour un Etat. De plus, près de 90% des pays dans le monde ont des frontières!

Et puis, pourquoi ne parlez-vous jamais de quitter temporairement ou définitivement l’espace Schengen, véritable passoire? Ne nous dites surtout pas que c’est impossible : à situations d’exception, mesures d’exception.

Cela permettrait aussi (sujet différent mais néanmoins toujours d’actualité) de mettre fin, parmi d’autres moyens, à l’immigration et au regroupement familial extra-européens qui se poursuivent inlassablement et qui chaque année coûtent une fortune aux petits contribuables belges.

La Belgique a déjà fait énormément en matière d’accueil ces 50 dernières années et elle donne encore aujourd’hui beaucoup d’argent via la Coopération au Développement.

A présent il faut pouvoir dire stop sans aucune retenue à toutes ces arrivées! L’argent ne tombe pas du ciel.

Poursuivons les questions si vous voulez bien.

– combien de mosquées salafistes avez-vous fermé en Belgique? Je suppose que vous n’êtes pas sans savoir qu’elles sont toutes fermées en Egypte et en Tunisie depuis deux ans car considérés comme trop dangereuses.

– combien d’imams bi-nationaux prêcheurs de haine avez-vous expulsé manu militari du territoire avec interdiction à vie de revenir ici? Idem pour des citoyens bi-nationaux remplis d’un rejet et d’un dégoût profonds de nos valeurs et traditions judéo-chrétiennes ?

– combien de radicalisés avez-vous totalement isolés en prison afin d’éviter tout prosélytisme si dangereux?

– quand allez-vous mettre en place de lourdes peines d’emprisonnement pour toute intelligence / collaboration directe ou indirecte avec l’ennemi?

– quand donc criminaliserez-vous drastiquement toute consultation de websites djihadistes?

– quand autoriserez-vous enfin tous nos militaires, policiers et agents de la Sûreté (que je remercie chaleureusement au passage pour leur formidable travail) à rentrer chez eux avec leur arme de service? Imaginez qu’ils soient au théâtre/cinéma lors d’une soirée de congé et que subitement rentrent dans la salle (où se trouvent par exemple 400 spectateurs) deux djihadistes armés jusqu’aux dents dans le but de faire un véritable carnage : ces hommes de confiance et entraînés ne seraient-ils pas alors la meilleure façon de limiter très vite tout désastre humain?

– pourquoi ne saisissez-vous les biens et autres avoirs des terroristes qu’en cette fin de juillet 2016 (possibilité qui existe depuis 2006) alors que vous êtes en fonction depuis plus de 24 mois?

– combien de fois le MR n’a pas remis à sa place avec mépris et arrogance son député Alain Destexhe car il avait le Grand Malheur d’évoquer les dangers du communautarisme grandissant à Bruxelles, parmi d’autres villes?

Les Belges sont  gravement menacés, plus aucun petit recoin de notre Royaume n’est à l’abri, mais ni vous, Mr Michel, ni votre parti ne semblez à ce jour mettre absolument tout, je dis bien TOUT, en œuvre pour diminuer de façon on ne peut plus sérieuse les risques de nouveaux attentats islamistes sanglants sur notre sol!

Vous agissez certes, mais vous n’allez franchement ni assez loin ni assez vite et c’est dramatique de devoir constater cela par rapport au climat ambiant.

Je suis cependant d’accord sur un point avec vous : le risque zéro n’existera jamais mais il peut cependant être réduit à sa plus petite expression.

C’est une question de volonté politique…

Et sachez enfin que cela me révolte au plus haut point d’entendre certains membres de votre parti dire (ne parlons même pas bien sûr des partis politiques de gauche et du centre) : « il va falloir vivre avec ». Mais enfin, quelle honte complète ce genre de propos! Non, 3 x non à la fatalité : il va plutôt falloir combattre l’ennemi avec hargne, sans aucun sentiment et sans plus attendre une seule seconde.

Il est plus que logique que plus rien du tout ne doit être tabou à partir du moment où il s’agit de sauver des vies humaines et de protéger nos écoles, hôpitaux, églises, nightclubs, terrasses, etc…

Ce sont les islamistes radicaux ou nous!

Voici pour conclure tout de même un point positif : pour moi le MR avec « M » pour mou et pour mesurettes, c’est ter-mi-né.

Comme beaucoup d’autres, je me tourne désormais à 100% et avec soulagement vers le très ferme Parti Populaire de Mischaël Modrikamen.

Parti sans cesse boycotté par nos médias car il a l’Enorme Malheur, lui aussi, de dire trop de vérités qui dérangent encore et toujours beaucoup de rédacteurs en chef et autres journalistes.

Quelle magnifique liberté d’expression en Belgique francophone!

Cordialement,

NB : j’invite chaque personne en accord avec le contenu de cette lettre ouverte à la partager largement, cela ne prend que quelques secondes.

V.A.

Commentaires