Print Friendly

Cette fois, les preuves sont là! Les organisations non-gouvernementales dont les bateaux sont occupés à « sauver » les migrants économiques illégaux qui tentent de traverser la Méditerranée au départ de la Libye sont en chevilles avec les trafiquants libyens de chair humaine ! La police a infiltré les équipages des ONG. Il apparait clairement que « Jugend Rettet », « Save the children », « Sea Fuchs » et d’autres ONG – toutes défendues et soutenues avec passion par « Médecins sans frontières », qui se déclare solidaire, ne respectent pas la loi italienne et camouflent leurs relations avec les trafiquants pour leurs rendez-vous en mer.

Le batau « Iuventa » de l’ONG allemande « Jugend Rettet », travaillait main dans la main avec les passeurs libyens. Le bateau est saisi par la police italienne

C’est le quotidien italien « Il Giornale » qui a révélé les résultats de l’enquête très poussée de la police italienne, qui vient de mener à une série d’arrestations et de séquestres de navires.

Les conversations à bord du navire « Iuventa » ont été enregistrées par l’agent infiltré de la police: elles dévoilent les collusions de l’ONG avec les trafiquants, et les efforts déployés pour effacer toutes traces des contacts.

La police a les photos des trafiquants libyens qui montent à bord du bateau de l’ONG au point de rendez-vous en disant: « Gens » est en train d’arriver c’est-à-dire les canots pneumatiques avec les migrants à amener en Italie. Depuis, le bateau Iuventa, de cette ONG allemande Jugend Rettet est sous séquestre pour le crime d’immigration clandestine. C’est la magistrature de Trapani qui est en charge.

L’ONG « Save the Children » est tout aussi impliquée dans les arrangements avec les marchand d’esclaves libyens. Une véritable honte! Et Médecins sans Frontières les défend bec et ongle.

Les responsables de l’ONG allemande sont en aveux. Ils ne sont pas les seuls. Le 23 mai dernier d’après les enregistrements, l’Iuventa de « Jugend Rettet » coordonnait ses pseudo-sauvetages avec les passeurs libyens et avec le Vos Hestia, bateau de « Save the children ». Sur ce bateau aussi, la police avait infiltré un agent, l’inspecteur Luca B.

Extrait : « Épisode du 18.6.2017 devant Zwuara, hub de départ des migrants de Tripolitaine – 3 chalands en bois avec migrants partis des côtes libyennes, 1 vedette de la Garde côtière libyenne, 1 petit bateau des trafiquants qui dirigent l’opération de transfert, le navire Iuventa avec 2 Rhibs (canots pneumatiques de support pour les opérations… une embarcation de l’ONG allemande « See Fuchs » battant – elle – pavillon néerlandais, impliquée également dans le trafic. » L’inspecteur Luca B. a tout photographié, filmé et enregistré à bord du bateau de « Save the children ».

Save the children vient de les « recueillir ». Sauvetage-bidon orchestré avec les trafiquants de chair humaine

L’ONG radicale « Sea Watch » est également très active dans les tranferts clandestins, en collusion avec les marchands d’esclaves libyens. Les preuves abondent, les noms de beaucoup de responsables; des gauchistes de toutes nationalités, sont enregistrés.

Autre extrait : « à  6.19 h est survenu un canot pneumatique avec 3 trafiquants à bord, bien habillés, polos et sneakers de qualité aux pieds. Ils sont montés à bord du Vos Hestia. En langue arabe, ils ont annoncé les arrivées : chalands et canots pneumatiques sont successivement arrivés, chacun avec des centaines de gens à bord. Le plus incroyable est que l’ONG a appelé la Garde côtière italienne en renfort pour aider aux opérations de « sauvetage », le Vos Hestia étant à saturation ne pouvait pas accueillir tous au bord. »

La garde-côtière italienne a ordre maintenant de couler les bateaux utilisés par les passeurs (après sauvetage) pour qu’ils ne puissent plus être réutilisés.

Loris de Filippi, le patron de MSF Italie délire dans le « ni – ni ». Pas avec les trafiquants de chair humaine et pas avec les autorités italiennes. MSF est au-dessus des lois?

Le responsable italien de « Médecins sans frontières » a, depuis accordé des interviews de soutien à toutes ces ONG qui sont de connivence avec des trafiquants d’êtres humains. Cette ONG géante qu’est MSF, déclare assumer des positions de plus en plus indéfendables. C’est devenu une formation politique, ce n’est plus un groupe humanitaire.

MSF Italie couvre maintenant, de manière répréhensible, la collusion matérielle quotidienne des ONG avec les trafiquants d’hommes inculpés. En exploitant son « autorité » internationale, MSF couvre d’oripeaux humanitaires un refus de la loi italienne et une conduite répugnante.

MSF délire ; elle prétend défendre une neutralité présumée dans la « guerre » entre le gouvernement italien et les trafiquants d’hommes. MSF refuse d’accueillir à bord de ses propres navires des agents de police judiciaire armés. Cette pseudo-éthique est répugnante, et le patron de MSF mérite de passer par la case prison immédiatement.

Cette position, c’était celle de l’ultra-gauche anarchiste dans les années 1970, celle du juge communiste Pietro Calogero, qui prêchait, une position indépendante, entre le terrorisme des brigades rouges et l’état italien. L’idéologie d’extrême-gauche anarchiste de MSF Italie doit être immédiatement stoppée par l’ONG si elle veut encore avoir une once de respect de la part des citoyens.

C.T.

Le Peuple vous en a déjà abondamment parlé. Ce n’est pas pour ça que les incompétent de la Commission européenne ont mis au point le moindre programme crédible pour arrêter l’invasion:

http://lepeuple.be/premier-sequestre-dun-navire-ong-apres-le-refus-de-signer-un-code-de-conduite/84278

http://lepeuple.be/flot-migrants-continue-ong-travaillent-passeurs/81198

http://lepeuple.be/bateau-de-msf-attaque-pirates-mediterranee/71109

http://lepeuple.be/pour-msf-la-crise-des-migrants-ne-fait-pas-recette/58501

http://lepeuple.be/armes-migrants-drogue-trafics-eaux-europeennes/80418

http://lepeuple.be/migrants-collusion-entre-passeurs-ong/75653

Commentaires