Print Friendly, PDF & Email

Le député européen Louis Michel (MR), dit « Gros-Louis » du nom du personnage de bande dessinée, a accordé une interview au « Vif » qui marquera. Dans le genre hypocrite et méprisant pour les citoyens, Louis Michel fait fort! Cela ne nous surprend guère de la part de ce grossier merle, vulgaire, ignorant et sans formation sérieuse.

Dans l’entretien du Vif, le parrain du MR et papa de Charles, qu’il a imposé comme président du parti, affirme sans rire que limiter le salaire des parlementaires à 4.800 euros nets par mois – comme certains le proposent – serait très mauvais pour la démocratie! « Vous obtiendrez un Parlement coupé de la réalité, peuplé de fonctionnaires et d’enseignants mais déserté par le monde de l’entreprise et les avocats. […] Quel entrepreneur acceptera de sacrifier ses week-ends, ses soirées, ses vacances, pour gagner 4.800 euros net/mois ? »

Louis Michel (MR) ne se rend même pas compte de l'énormité de ce qu'il déclare... Un repoussoir pour tout démocrate!
Louis Michel (MR) ne se rend même pas compte de l’énormité de ce qu’il déclare… Un repoussoir pour tout démocrate!

Pourquoi cette déclaration de Monsieur Michel est-elle choquante? 

  • Il y a bien sûr le montant: comme le déclarait en réponse une enseignante dans une carte blanche au Vif, 4 travailleurs sur 10 vivent avec 1.250 EUR par mois. Les Wallons seront très heureux d’apprendre que 4.800 EUR net par mois, c’est un salaire de misère… Les entrepreneurs qui travaillent seuls, avec leur épouse, ou qui ont créé quelques emplois – soit la grande majorité des entrepreneurs, ne se paient souvent que 1.000 EUR par mois voire rien du tout, pendant des années, pour maintenir leur petite entreprise à flot, sous la suspicion du fisc et croulant sous les impôts, à titre privé et dans leur société (merci à Didier Reyners (MR), qui nous a écrasé d’impôts pendant ses années aux Finances!)
  • Il y a le fait que les seuls représentants du peuple auxquels pense Gros-Louis, ce sont les avocats et les entrepreneurs. Et les ouvriers? Et les employés? Et tous les autres? Même s’il préfère « l’élite », Louis Michel, s’il avait la  moindre notion de ce qu’est l’équilibre, mentionnerait aussi les ouvriers ou les employés du privé. Pour rappel, Louis Michel n’est qu’un « minable » enseignant lui aussi: il n’a jamais décroché qu’un diplôme de régent en langues germaniques… et parle néerlandais comme une vache espagnole (comme un Basque l’espagnol selon l’expression correcte – merci à notre lecteur)!
  • Tous les parlementaires ne passent pas « leurs soirées, leurs weekends et leurs vacances » à travailler, comme le déclare Louis Michel. Il suffit de voir l’assiduité de certains pour se rendre compte qu’ils servent très mal la démocratie et leurs électeurs…
  • Mais le plus odieux, c’est que Monsieur Louis Michel est un profiteur éhonté. Au Parlement européen, tous les jours, Monsieur Michel va chercher (ou en tout cas l’a fait pendant des années), comme beaucoup d’autres parasites de notre démocratie, une « indemnité journalière de subsistance » de 306 EUR par JOUR! Cette indemnité vient en plus des quelques 13.000 EUR brut par mois qu’il touche. Ce montant est taxé à un taux d’à peu près 23% (il lui reste 10.000 EUR net/mois). A cela s’ajoute l’indemnité de frais généraux de 4 299 € par mois et l’indemnité journalière de subsistance. Cette indemnité de ‘subsistance’ a été créée pour permettre aux députés européens venant d’autres pays que la Belgique, de couvrir leurs frais de la journée au siège de Bruxelles (ou de Strasbourg). Mais Gros-Louis va aussi chercher cette indemnité, comme un grand nombre de députés belges et autres (voir video 1  / video 2). 5 minutes tôt le matin, ni vu ni connu, et cela ajoute jusqu’à 6.000 EUR par mois au salaire déjà mirobolant du député européen. Bon appétit, Louis!
Louis Michel éructant contre la ministre danoise venue présenter les mesures de contrôle de l'immigration du Danemark. Pour Gros-Louis, ces mesures sont "anti-démocratiques"
Louis Michel éructant contre la ministre danoise venue présenter les mesures de contrôle de l’immigration au Danemark. Pour Gros-Louis, ces mesures sont « anti-démocratiques ». Laissons entrer tous les migrants.

Louis Michel est le parangon de ce qui ne marche pas dans nos démocraties vermoulues: un profiteur aux amitiés douteuses en Afrique, mais qui se permet de hurler au « populisme » (à 1 h. 34′ dans le débat) et à la « peste brune » quand quelqu’un ose le critiquer. Louis Michel était partisan du candidat le plus à gauche aux élections présidentielles américaines, Bernie Sanders.

Grâce à lui, le MR est devenu résolument un parti de centre-gauche (le « libéralisme social » qui cherche à renouer avec le PS), avec malgré tout quelques corrompus en costume-cravate et aux amitiés kazakhes… 

Il faut espérer que les entrepreneurs, les ouvriers, les employés, les enseignants, les fonctionnaires, les citoyens se rappelleront cette interview historique de Louis Michel aux prochaines élections, quand ils s’apprêteront à voter pour lui ou ses deux fils, imposés par népotisme…

Pauvre Belgique!

C.T.

 

Commentaires