Print Friendly

Interpol a dressé une liste de 173 « combattants étrangers » en Syrie et en Irak, qui sont une menace imminente pour l’Europe où ils pourraient débarquer et commettre des attentats. Certains sont déjà en Europe. En fait les services de sécurité (FBI et Interpol) estiment à 4.000 le nombre de « foreign fighters » européens en Irak et Syrie. La liste n’a pas été rendue accessible au public. C’est logique, afin de ne pas avertir ces 173 terroristes du fait qu’ils sont repérés.

Les « returnees » devraient être enfermés automatiquement. Le laxisme belge est dénoncé.

Dans le même registre, un apport de Pieter Van Ostaeyen et Guy Van Vlierden sur les jihadistes belges, est très critique pour la justice belge: « selon les chiffres, communiqués par le ministre belge de la Justice Koen Geens au parlement, seulement 5% des terroristes condamnés depuis 2014 sont derrière les barreaux (en juillet 2016  –  Ndlr). C’est dû en parie au fait que certains ont été condamnés « in abstentia ». Mais ‘est également dû à des peines très légères, mais aussi – et c’est plus grave – une choquante réalité : certaines parties du système judiciaire belge ne sont toujours pas convaincues du sérieux de la menace terroriste !

Vous êtes un djihadiste qui décapite en Syrie? Les juges belges ne vous enfermeront pas…

Même lorsque les évidences sont là, et que l’accusé a commis des décapitations en Syrie, des juges belges n’enferment pas ces personnes en attendant l’appel. Ils quittent le tribunal libres. A notre avis, il s‘agit d’une négligence criminelle dans le chef de ces juges, alors que leur devoir est de protéger la société».

La liste d’Interpol a été diffusée, selon le Guardian, le 27 mai dernier. Les sources américaines sont des sources sûres (trusted channels). Sur les 20.000 combattants islamistes en Syrie et en Irak, 4.000 seraient originaires d’Europe de l’Ouest. Ils sont formés à la fabrication de dispositifs explosifs improvisés (IED en anglais) pour organiser des attentats en Europe. On ne sait pas quand ils reviendront en Europe, si ce n’est déjà fait, au moment de la chute de Raqqa, après celle de Mossoul.

Ces combattants de l’Etat Islamique seraient en train de se regrouper au Sud de Raqqa dans la région défendable de Deir el-Zourez-Zor à Abu Kamal. Dans certains cas, les sources indiquent que les jihadistes essaient de quitter les zones sur le point d’être encerclées, déguisés en femmes, maquillés et avec une fausse poitrine. Certains ont été arrêtés parce qu’ils avaient négligé de se raser le visage convenablement.

P.H. et C.T.

Autres sources:

Site INTERPOL https://www.interpol.int/Crime-areas/Terrorism/Foreign-terrorist-fighters 

https://www.thenational.ae/world/mena/interpol-warns-173-isil-suicide-bombers-have-been-trained-for-europe-attacks-1.612968

http://www.dailymail.co.uk/news/article-4720274/ISIS-fighters-dress-WOMEN-make-flee-Mosul.html

Belgian_fighters

 

 

Commentaires