Print Friendly

Marie-Christine Marghem, la ministre fédérale de l’Energie (MR) n’en rate pas une! En dehors de ses non-décisions en matière nucléaire, le cabinet Marghem essaie maintenant d’imposer une nouvelle taxe carbone sur les citoyens! Une stupidité digne de l’écologie politique!

C’est à croire que Marghem, après avoir prolongé les centrales nucléaires jusqu’en 2025 (impossible de faire autrement!), veut s’empresser de donner des gages au lobby écologiste. Etonnant, puisque l’électorat « vert » ne votera de toute façon jamais pour elle.

Sophie Sokolowski: le Cabinet Marghem n'a rien de libéral. L'écologie politique mène le bal...
Sophie Sokolowski: le Cabinet Marghem n’a rien de libéral. L’écologie politique mène le bal…

Mais il faut savoir que le Cabinet Marghem n’a pas grand’chose de libéral… Sa Chef de Cabinet, Sophie Sokolowski (responsable des cellules Développement durable et Environnement), qui n’est pas au MR, est d’abord une écologiste bon teint. Elle dirigeait précédemment l’officine appelée « Institut fédéral pour le Développement durable », un nid d’écolos, qui tentait d’imposer une action « transversale » à-travers tous les départements de l’état fédéral… C’est d’elle et de son staff que vient cette idée géniale, de taxer davantage encore les citoyens avec une nouvelle taxe carbone.

L’affaire est complexe: les entreprises des secteurs qui émettent beaucoup de CO2 sont déjà soumises au système des ETS (European Trading Scheme – Echange de quotas d’émissions – 11.000 usines affectées en Europe) pour les obliger à réduire leurs émissions de carbone sous peine de lourdes amendes. Au niveau européen, le système des plafonds et quotas ne fonctionne pas: on a émis beaucoup trop de permis d’émettre (allowances) et le prix du carbone s’est effondré de près de 30 € à moins de 4 € la tonne. Le prix est même tombé à zéro en 2007! Quasiment aucune influence sur la réduction des émissions, dues avant tout à la volonté des entreprises de réduire leur consommation et à la crise de 2008… Une organisation colossale, les ETS, pour un résultat ridicule. Bravo l’Europe!

Les secteurs industriels émetteurs de CO2 sont déjà azffectés par les ETS; le système des plafond-quotas de l'Europe qui ne marche pas... La taxe carbone, c'est pour vous, par pour ces entreprises.
Les secteurs industriels émetteurs de CO2 sont déjà affectés par les ETS; le système des plafond-quotas de l’Europe qui ne marche pas… La taxe carbone, c’est pour vous, par pour ces entreprises.

Alors la nouvelle taxe carbone de Marghem, c’est pour qui? C’est pour vous et pour moi, pour tous les citoyens. Et le pire, c’est que le cabinet Marghem veut affecter les ressources qu’elle dégagerait à la stupide politique « climatique », qui étouffe notre économie avec des coûts énergétiques énormes par rapport à la France (toujours nucléaire, n’en déplaise aux socialistes) et surtout aux Etats-Unis, où Donald Trump démantèle avec raison la politique d’Obama et réduit considérablement le coût de l’énergie (la moitié du coût européen).

Ce serait une taxe sur les pauvres de plus, comme le soutien aux éoliennes ou au panneaux solaires. Le (riche) notable du village a mis des panneaux solaires et ce sont ceux qui n’ont pas d’argent pour s’en payer qui les lui remboursent à-travers la subsidiation des pseudo-renouvelables.

Ce sont les ruraux qui seront pénalisés: pas de gaz dans les villages; on se chauffe au mazout. Et pan la taxe! Pas de transports publics, donc les ruraux utilisent leur voiture. Et pan, la taxe Marghem! Vous avez un feu à bois? Et pan la taxe Marghem!

Vous avez un feu à bois? Taxe carbone! Bravo Madame Marghem.
Vous avez un feu à bois? Taxe carbone! Bravo Madame Marghem.

Ce sont les pauvres qui vont être frappés d’abord, parce qu’ils n’ont pas l’argent pour isoler leur maison ou s’acheter une nouvelle voiture qui émet moins de CO2. Et pan, la taxe Marghem!

Solution de la ministre: on va « octroyer une prime aux plus pauvres ». Et créer une administration pour gérer la prime destinée à compenser la taxe, Mme Marghem? Encore un fromage pour les copains? Voilà une belle « usine à gaz » de plus!

Madame Marghem, vous êtes incompétente et n’avez pas la volonté d’assurer l’approvisionnement énergétique de ce pays à long terme. Pour ça, il faudrait du courage, et vous préférez « tchatcher » de « burden sharing » avec les 3 autres Excellences chargées de l’Energie dans ce pays surréaliste. Vous ne pensez qu’à « durer » en bonne politique traditionnelle que vous êtes.

Marghem "tchatche" avec ses 3 collègues de l'Energie. Des années pour ne rien décider!
Marghem « tchatche » avec ses 3 collègues de l’Energie. Des années pour ne rien décider!

Retournez plutôt à Tournai, et à votre poste de vice-présidente de l’intercommunale IDETA, où vous êtes bien payée pour être le faire-valoir (MR) de Rudy Demotte (PS) dans le fromage socialiste à Vandewattyne. Il y a du beurre à faire sur les parcs éoliens que cette intercommunale impose sur toute la ceinture de Tournai.

Voilà un bon truc! Faire de l’argent sur un secteur éolien qui ne vit que par les subsides, comme les camarades de Tecteo-Publifin-Nethys-Ecelio: volez les citoyens deux fois, c’est super! D’abord avec les certificats verts sur la 2e feuille d’impôts qu’est la facture d’électricité et faire en sorte que c’est de l’argent issu de nos impôts qui permette à votre intercommunale d’investir dans une filière artificielle qui ne réduit aucunement les émissions de CO2.

Ah oui, et subsidiez les centrales à gaz qui compenseront les éoliennes quand il n’y a pas de vent. C’est toujours de l’argent des impôts, n’est-ce pas Marie -Christine, alors allons-y gaiement! Les Wallons sont trop cons pour s’apercevoir qu’on les vole…

C.T.

Commentaires