Print Friendly

Ces 126 morts-là ne comptent pas! Ces 68 enfants déchiquetés par une camionnette piégée lors de l’évacuation d’un bastion de résistance de la population syrienne chiite qui soutient le président Bachar al-Assad et se bat avec acharnement depuis 5 ans, ce sont les enfants de villageois partisans légalistes de Damas, soutenu par la Russie et donc, évitons de parler d’eux!

Des enfants rescapés du convoi-martyr sont soignés tant bien que mal. Ce ne sont pas « de beaux petits enfants »?

On n’a pas éteint la tour Eiffel pour eux! Libération et les autres torchons de gauche n’en ont pas fait la Une! Pourtant, c’est le pire massacre d’enfants depuis le début de la guerre de Syrie. Le président Trump n’a pas bombardé dans la nuit! Pas un mot de toutes ces ONG (Organisations Non Gouvernementales) si promptes à diffuser la vidéo douteuse de ce médecin inculpé pour des faits de terrorisme en Angleterre (le tribunal a jugé le non lieu pour preuves insuffisantes, les journalistes kidnappés ne l’ayant pas formellement reconnu), qui se met en scène lors de l’attaque chimique d’Idlib…

Une photo-bidon, montrant les « casques blancs » à Alep, une ONG de propagande des opposants à Assad « sauvant » des enfants. Tout cela est arrangé pour la photo, mais la presse belge est tombée des dizaines de fois dans le panneau.

Chacun des chefs de gouvernement européens, chacun des candidats à la présidentielle française, sauf Mélenchon et Le Pen, ont sanctionné Assad « pour son usage d’armes chimiques », sans qu’une commission d’enquête ait établi la vérité, et alors que l’attaque chimique d’Assad sur Idlib est de moins en moins plausible…

Le convoi de femmes et d’enfants a été anéanti par les flammes après l’explosion…

Notre ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, si prompt à soutenir qu’il n’est pas possible de supprimer la double nationalité pour les étrangers non-européens, en l’occurrence les Turcs qui votent pour l’islamisme, n’a pas eu un mot pour ces morts… Ce ne sont pas les bons. Pourtant, sauf notre respect pour le président Donald Trump, c’étaient aussi, n’en doutons pas, « de beaux petits enfants »!

Le convoi de bus incendiés par l’attentat… Plus meurtrier que l’attentat d’Idlib au gaz sarin, c’est le pire attentat contre des enfants, mais la presse bien-pensante n’en parle quasi-pas en Belgique…

Ces réfugiés chiites des villages de Al-Fu’ah et Kafraya, faisaient l’objet d’un échange entre le pouvoir de Damas et les rebelles islamistes soutenus par l’Europe et les Etats-Unis. Le convoi de bus était arrêté à Rashidin, à l’ouest d’Alep, lorsque la camionnette a explosé à côté d’une voiture qui distribuait de la nourriture aux enfants.

Cet événement révèle une fois de plus l’injustice faite au peuple syrien fidèle à son gouvernement, pour des raisons politiques et religieuses, certes, mais aussi pour la préservation du pays et le refus du chaos des factions islamistes rétrogrades. Assad est le bouclier des chrétiens restants, des chiites, des Druzes et d’autres minorités. Pour les dirigeants européens et leur discours binaire, ils ne comptent pas.

C’est une preuve de plus qu’il faut cesser d’exclure une des factions, en l’occurrence le pouvoir officiel du président Assad, du processus de paix à mettre en place. Toutes ces factions sont aussi brutales et cruelles les unes que les autres. En terre musulmane, la guerre n’est que sauvagerie absolue. L’Europe ne soutient pas « les bons » contre « les mauvais ». Et à Idlib, nous sommes peut-être dans une erreur monumentale…

C.T.

Source: https://www.jihadwatch.org/2017/04/syria-sunni-muslims-murder-126-people-wound-55-in-bomb-attack-targeting-shiite-evacuees

 

Commentaires