Print Friendly, PDF & Email

La dernière interview de Michaël Modrikamen dans Sudpresse fait peur au MR ! Après Didier Reynders, c’est Gérard Deprez qui se prononce pour une alliance MR-NVA, à Bruxelles. Autant vouloir allier allier une tarte aux riz (N-VA) avec des saucisses en boîte (MR).

Inutile de faire un dessin : le programme de la N-VA est très proche de celui du Parti Populaire, sur des domaines aussi divers que la sécurité, l’immigration, l’énergie nucléaire, la famille, l’enseignement, les pensionnés, etc.

A Bruxelles, le MR, c’est Alain Courtois, englué dans des affaires qui peuvent l’entraîner dans les tribunaux, c’est Els Ampe, l’échevine responsable du piétonnier, de l’immobilité dans la ville et les innombrables faillites de petits commerçants.

Reynders et Deprez ont le droit de rêver, mais l’attitude du MR, face aux illégaux soudanais n’est qu’une des incohérences de ce parti de droite molle, toujours tenté par un ardent désir de plaire aux bobos… qui ne voteront jamais pour lui !

Le 1er février, le groupe Sudpresse publiait une interview de Michaël Modrikamen, Président du Parti Populaire. Il y balisait la politique de son parti pour les années 2018 et 2019, face aux échéances électorales qui attendent les citoyens wallons et bruxellois.

Le titre était éloquent : « Un cartel avec la N-VA ? Je suis prêt à en discuter!« . Modrikamen envisage cette probabilité avec un grand réalisme et sans utiliser la langue de bois. Ce qui ne l’empêche pas de préciser « Le Parti Populaire est l’allié naturel de la N-VA« .

Belle analyse, aussi, de l’actuel paysage politique, en Wallonie et à Bruxelles. Et une sérieuse remise en perspective du cinéma entretenu autour des visites domiciliaires, à la recherche d’illégaux, annoncées par le gouvernement et combattues au sein de ses propres rangs.

Citations

« (…) il y a des citoyens belges ou étrangers, qui habitent légalement dans ce pays et qui se font perquisitionner parce qu’on les suspecte seulement de ne pas payer suffisamment d’impôts ou de TVA… »

« Si les Wallons sont informés de notre existence, je suis convaincu que notre score électoral s’envolera et nous pourrions former ensemble (avec la N-VA) un bloc quasiment incontournable. Le vivier électoral est là. M. Jambon vous l’a dit. »

A n’en pas douter, le Président du Parti Populaire rue dans les starting blocks !

D.K.

Cliquez sur la photo ci-dessous pour lire l’intégralité de l’interview :

Commentaires