Print Friendly, PDF & Email

Au moment où l’Union Européenne décide de geler 15 millions d’euros pour financer les manuels scolaires palestiniens apprenant à tuer, Charles Michel (MR) et Didier Reynders (MR) s’empressent d’augmenter le budget que la Belgique offre à l’UNRWA (Office de Secours et des Travaux des Nations Unies pour les Réfugiés de Palestine). Cela vous coûtera 14,5 millions d’euros de vos impôts, au moment où explose votre facture d’électricité. 

En réalité, le doublement de l’aide belge (en 2017, elle n’était « que » de 7,25 millions d’euros) est le prix que Charles Michel et Didier Reynders doivent payer aux pays arabes pour avoir obtenu leur vote en vue de l’attribution d’un siège belge au Conseil de Sécurité de l’ONU.

Une soumission d’autant plus lâche qu’elle se double d’ambitions personnelles ; en effet, au cas où le MR se verrait éjecté des gouvernements fédéral, wallon et bruxellois, Reynders se verrait bien dans le poste d’ambassadeur à l’ONU.

Et pour Charles Michel, il s’agit d’une posture encore plus ridicule. Il a voulu montrer sa détestation de Donald Trump, qui venait de décider de supprimer les 350 millions qu’engloutissaient chaque année les Etats-Unis dans l’UNRWA.

L’argent du contribuable belge permet ainsi à Charles Michel de jouer les gros bras contre Donald J. Trump qui, à n’en pas douter, perd le sommeil face à cette gigantesque menace michelienne. 

 

 

Commentaires