Print Friendly, PDF & Email

Le parquet de Liège a demandé en son temps la levée de l’immunité du député PS Alain Mathot dans l’affaire Intradel.

Une commission spéciale de la Chambre s’est réunie pour examiner les pièces du dossier transmis, documents auxquels je n’avais aucun accès.

Cette commission, dont le député N-VA Vuye était rapporteur, a conclu à une large majorité, que des doutes sérieux existaient quant à la manière dont l’enquête avait été conduite.

Dans la mesure où nous partageons souvent le sérieux et l’analyse de mes collègues N-VA dont je n’avais aucune raison de suspecter la partialité, j’ai voté comme une large majorité de mes collègues parlementaires les conclusions du rapport. Ces conclusions estimaient que dans l’état du dossier à l’époque – auquel je le souligne à nouveau – je n’avais aucun accès, l’immunité parlementaire d’Alain Mathot, ne devait pas être levée.

Mon vote, comme parlementaire PP soucieux de l’équilibre entre les pouvoirs tels que voulu par la Constitution belge, est totalement indépendant de l’appréciation de culpabilité ou non d’Alain Mathot.

Si le procès en cours établit la corruption, je souhaite qu’Alain Mathot ait un jour à s’expliquer devant ses juges, ce qui reste légalement possible.

Commentaires