Print Friendly, PDF & Email

Ils sont désespérés , nos grands journalistes du Soir, de la RTBF et toutes les autres rédactions de gauchistes qui contrôlent les lambeaux de la presse belge stipendiée par l’aide à la presse du pouvoir! Le résultat de l’étude du Soir avec la RTBF sur l’état de l’opinion publique est un désastre (à leurs yeux). Imaginez: 3 sondés sur 4 disent « ne plus se sentir chez eux » face aux migrants. 66% des belges sondés disent que « les immigrés doivent s’assimiler ». Plus net encore, pour 67% des Belges, « ils veulent nous imposer leur façon de vivre » et 57% jugent qu' »ils ne font pas d’effort pour s’intégrer ». Les Belges sont donc majoritairement xénophobes et islamophobes; mais quelle horreur!

Les Belges en ont ras le bol des exigences de l'Islam au quotidien. Plus de
Les Belges en ont ras le bol des exigences de l’Islam au quotidien. Pour 7 Belges sur 10, l’Islam est incompatible avec nos valeurs. Bien vu! Ca s’appelle la sagesse populaire. 

Les journalistes et la brochette de sociologues interrogés se disent pantois, choqués, sidérés avant de se reprendre et d’accuser les « populistes identitaires » (lisez Le Peuple par exemple…) de développer des stratégies de rejet de l' »autre », nocives pour nos sociétés. Pour Le Soir, « il y a urgence de démonter le fantasme de la pureté (des belges de souche qui ne sont que eux aussi des « belges de papier » – Ndlr), d’expliquer que les politiques de fermeture et d’altérisation (quel joli mot! Ndlr) sont contre-productives, que le danger au bout de la route, c’est le retrait des libertés ».

Prenons le contrepied de ce que raconte Le Soir, qui se félicite que ce soit différent chez les gens « éduqués » et les « jeunes »:

  • Parmi les plus jeunes, un sur deux seulement pensent comme les populistes, un sur deux aussi dans les classes sociales dites « supérieures » et 44% seulement des universitaires pensent de cette manière populiste. Nous constatons que ces chiffres sont énormes! C’est la moitié de la population éduquée, et bien plus encore dans les classes « laborieuses ».
  • 7 Belges sondés sur 10 estiment que l’Islam est incompatible avec nos valeurs. C’est 3 personnes sur 4 chez les plus de 65 ans, ou chez les catholiques de tous âges. Dans Le Soir, une socio-cu typique, une certaine Jacinthe Mazzochetti (UCL) place le tournant des mentalités à la destruction des tours jumelles de New York le 11 septembre 2001: « c’est de ce moment que date l’enfermement des populations musulmanes dans une altérité radicale et effrayante. Les attentats récents matérialisent ces peurs, mettent des mots sur ces fractures pré-existantes. Le fait que les terroristes se réclament de l’islam contribue à amalgamer les populations ». Mais qu’en termes élégamment ciselés, ces chôses-là sont dites!
L'anthropologue bobo Jacinthe Mazzochetti, de l'UCL: "les Belges enferment les pauvres musulmans dans une altérité
L’anthropologue bobo Jacinthe Mazzochetti, de l’UCL: « les Belges enferment les (pauvres – ndlr) musulmans dans une altérité effrayante »

Les Belges préfèrent construire des murs (45%) les séparant de la population musulmane que de construire « un vivre-ensemble » (43%) comme le réclame ce lundi matin Joëlle Milquet pour le CDH. Les politiques qui nous gouvernent sont totalement déconnectés de la réalité populaire, de même que les journalistes qui les servent et tous les socio-culturels payés par nos deniers dans les universités et centres d’études financés par l’état; c’est à dire vous et moi.

Il faut en effet un pouvoir fort pour nettoyer les problèmes liés à l’Islam, puisque les bizounours qui nous dirigent n’y parviennent pas. Il reste à la police de la pensée, UNIA, à demander qu’on enferme au moins la moitié de la population belge de souche…

Le sondage révèle aussi que les Belges n’ont plus confiance dans leurs dirigeants, dans les politiques, dans la presse. Seule la Justice trouve grâce à leurs yeux. Ils ne comptent plus que sur eux-mêmes. Le chaos s’installe gentiment, c’est la perception des citoyens. Ils ont certainement tort…

Voilà un bon sondage, qui place le curseur là où il doit être et remballe le discours du « padamalgam » aux oubliettes…

L.R.

Commentaires