Print Friendly, PDF & Email

L’actualité passe tellement vite… Et l’assassinat d’un policier est devenu chose banale. Il est temps de présenter nos excuses aux policiers.

Oui, nos excuses, au nom des Belges. Nous n’avons pas été assez fermes pour vous défendre, vous les policiers, contre le mépris et le dénigrement dont vous faites l’objet de la part de la caste politiciennes. Souvenons-nous des propos tenus contre l’action de la police par des bourgmestres, des ministres, des députés, des responsables de partis.

Excusez-nous de ne pas les avoir renvoyés à leurs chères études plutôt que de leur avoir accordé des mandats via des élections arrangées.

Excusez-nous de ne pas avoir crié au scandale quand il se sont attribué des kyrielles de mandats rémunérés, rendant les responsables politiques de la police (bourgmestre, échevins, notamment) incapables de s’occuper sérieusement des affaires de la police.

Excusez-nous de ne pas nous être désabonnés massivement de ces journaux, plus prompts à prendre la défense des voyous qu’à justifier vos actions pour maintenir l’ordre public.

Excusez-nous de ne pas avoir exigé la fin des dotations à la RTBF, donnant la parole aux familles de terroristes, alors que l’on n’a jamais entendu les femmes, les parents, les frères, les soeurs ou les enfants de ceux d’entre vous, tombés au champ d’honneur, massacrés par les politiques de laxisme.

Excusez-nous de nous laisser endormir par le discours de ces magistrats se retranchant derrière d’obscures lois remettant en liberté des assassins, tout sourires compassés pour des Michèle Martin, des Dutroux, qui n’ont aucune place dans la société civilisée dont vous êtes les gardiens.

Oui, excusez-nous pour nos lâchetés, grandes et petites. Et acceptez l’immense chagrin des Belges en apprenant le meurtre sauvage d’Amaury Delrez, père de trois enfants désormais orphelins et condamnés pour la vie à vous pleurer – sans remise de peine, bien réelle. C’est à ces autres victimes que nous pensons aujourd’hui et que nous adressons toute notre sympathie et tout notre soutien.

Et formulons le voeu d’avoir la lucidité de mener au pouvoir des gens à votre écoute, afin que cette horrible tuerie de Spa soit la dernière… 

Commentaires