Print Friendly, PDF & Email

Le nouveau Publifin est arrivé, ou presque!… Balayés les 28 membres du conseil d’administration pléthorique de l’intercommunale liégeoise « spécialisée dans l’énergie, les media et les télécommunications ». Le Parti Populaire en sera avec Bruno Berrendorf.

Les administrateurs ne seront plus que 12 (5 socialistes, 3 MR, 2 CDH, 1 Parti Populaire et 1 Ecolo). Et on ne prend pas les mêmes pour recommencer! Dehors, André Gilles, le président par qui le scandale est arrivé. Il est remplacé pour la province de Liège (majoritaire) par Emile Mottard (PS), député provincial.

André Gilles et son compère Stéphane Moreau espèrent bien rester dans la structure privée, « en aval » de l’intercommunale (qui n’est qu’une coquille vide), dans Nethys où se pratiquent les tripatouillages… Il faudra les en éjecter; c’est l’étape suivante.

Bruno Berrendorf, Vice-Président du Parti Populaire et conseiller communal à Verviers, sera l’un des 12 administrateurs de Publifin

Le Parti Populaire aligne donc Bruno Berrendorf, conseiller communal à Verviers, qui sera au Conseil avec sa fort peu compétente bourgmestre, Muriel Targnion (PS). Pour Bruno Berrendorf, « c’est fini, l’entre-soi des socialistes, libéraux et chrétiens. En tant qu’administrateur, j’exigerai le détail des activités des filiales, pour arrêter les transferts inadmissibles entre le secteur électricité et gaz (RESA – rentable) et les aventures de Moreau et Gilles. Plus question de ne pas nous répondre! Il va falloir simplifier, revenir aux activités de service à la population, avec l’excellent personnel de l’intercommunale et liquider les aventures de Moreau, dans les media du Sud de la France notamment. Nous verrons s’il faut le faire par cession ou mise en Bourse ou autrement ».

Bruno Berrendorf espère bien qu’avec l’administrateur d’Ecolo, Marc Hody, de Huy, il pourra « surveiller » les petits arrangements entre partis traditionnels, qui font l’objet du scandale actuel et ont suscité l’enquête de la Commission parlementaire à Namur.

L.R.

 

Commentaires