Print Friendly, PDF & Email

Les parlementaires wallons sont de petits cachottiers. Tout à fait en contradiction avec le tintamarre autour de la « bonne gouvernance » – une disposition qu’ils déctricotent allègrement.

Un vent favorable a révélé que quatre parlementaires wallons s’envoleront le 9 juin prochain pour la Chine. Un petit voyage d’agrément qui durera une semaine. Tous frais payés par le contribuable. Qui aurait bien aimé être mis au courant, puisque c’est lui qui paiera la facture !

Le programme ne risque pas de les mettre sur les genoux : rencontres avec des Wallons installés en Chine, rencontres avec des autorités du Henan et du Wuhan et autres visites, à côté desquelles une visite des grottes de Han apparaît comme un safari de haut niveau.

Personne n’a pu nous préciser le contenu des « rencontres » pas plus que celui des bénéfices que ces hardis députés comptent ramener de l’Empire du Milieu. A titre de comparaison, une ligne de chemin de fer (11.000 km !) vient d’être inaugurée entre Chongqing (Chine) et Anvers, sans que Bart De Wever ait dû se rendre à Pékin ou à Shanghai… Ce sera pourtant un enrichissement considérable pour le porte d’Anvers.

Du côté wallon, pas question de liaison ferroviaire entre Pékin et Mons (la gare n’est pas prête). Il faut croire que les députés wallons iront là-bas pour assurer l’avenir des fraises de Wépion et des tartes al d’jote. En tout cas, ils n’arroseront pas tout ça avec seulement du Spa citron.

On espère que, pour une fois, les députés rentreront les justificatifs pour les achats effectués au pied de la Grande Muraille.

Le PARTI POPULAIRE a inscrit à son programme une diminution drastique des dépenses inutiles de l’Etat et une surveillance efficace des activités parlementaires sortant de l’exercice normal des activités politiques. C’est ainsi que l’on arrivera à rééquilibrer les budgets et à sauver le bien-être des citoyens.

Commentaires