Print Friendly, PDF & Email

La machine à crétiniser fonctionne à plein. Le problème, c’est qu’elle se voit alimentée par la ministre de l’enseignement, Marie-Christine Schyns (CDH).

Et elle appelle ça un « pacte d’excellence »… Supprimer l’histoire et la géographie ou les réduire à peau de chagrin, ce n’est pas une « réforme » innocente. Elle vise tout simplement à créer une génération sans références, sans culture, sans traditions – sauf celles que la mondialisation veut imposer.

En réalité, le but est de créer des générations de bavards. Ils causent de climat, sans rien connaître aux réalités et aux fondements de la climatologie. Ils parlent de multiculturalisme sans rien connaître à leur propre culture et en se contentant de ce que les « experts » leur bavassent sur les autres cultures.

Incroyable ! Une ministre de l’enseignement fait la promotion de l’école buissonnière. Elle accepte donc que nos enfants soient intoxiqués par une propagande « climatique » qui ne profite qu’aux politiciens et aux patrons des entreprises vertes » (1.500 milliards de dollars investis tous les ans !)..
Plus prosaïquement la réaction de la ministre CDH s’inscrit dans une compétition avec Ecolo et le PTB, très présents dans les marches du jeudi « pour le climat ».
Contre-attaquez la crétinisation de nos enfants !
Le plus sûr moyen, et le plus simple, pour ne pas participer au décervelage de vos enfants consiste à leur montrer des réalités. Nous en publierons régulièrement dans Le Peuple. En voici déjà deux :

L’article est extrait du National Geographic, revue plus que centenaire qui est tout, sauf climatosceptique. Elle fait appel uniquement à des scientifiques. En l’occurrence, leurs conclusion vont à l’encontre de la propagande des climatobsédés et des manipulateurs d’Ecolo.

Second outil pour combattre la propagande climatobsédée, diffusée dans les écoles : une question simple.

Qu’est-ce qui produit 25 % des émissions de gaz à effet de serre ? 

  1. la voiture.
  2. l’avion
  3. le charbon

Aucun des trois. La responsable, c’est l’alimentation. Peu de chances que votre ado vous donnera la bonne réponse. Le méthane produit par l’élevage bovin et les rizières ; le protoxyde d’azote venant des déjections animales et des engrais chimiques constituent ces 25 % d’émissions polluantes.

Contrairement à la ministre CDH, le Parti Populaire milite pour le maintien des cours d’histoire et de géographie. Il se bat aussi contre la désinformation répandue par les médias aux ordres (RTBF, RTL, Le Soir, La Libre, L’Avenir, Le Vif, Moustique…).

La résistance s’organise !

D.K.

Commentaires