Print Friendly, PDF & Email

C’était le 7 avril 1994. Abandonnés de tous, mais principalement pae la classe politicienne belge, 10 jeunes soldats étaient massacrés à Kigali. Nous pensons à eux chaque jour.

Ils avaient un nom. Ne les oublions pas :

Lieutenant Thierry Lotin
Sergent Yannick Leroy
Caporal Bruno Bassine
Caporal Alain Debatty
Caporal Christophe Dupont
Caporal Stéphane Lhoir
Caporal Bruno Meaux
Caporal Louis Plescia
Caporal Christophe Renwa
Caporal Marc Uyttebroeck

Lâchement abandonnés par les bien-pensants

Le Peuple a toujours été au côté des familles frappées par le drame, ces femmes, ces mères, ces enfants, ces proches et amis, condamnés à perpétuité dans le deuil. Comme le montre cet article et cette photo datant de 2018, nous n’attendons pas les périodes électorales pour nous souvenir opportunément de ces jeunes héros.

Ce n’est pas le cas de l’establishment belge. Tant de la part du monde politicien que de la presse servile (RTBF, RTL, Soir, Libre…), les familles n’ont pas ressenti un vrai soutien à leur douleur et, surtout, à leur soif de vérité.

La bien-pensance a tout fait pour salir leur mémoire, amoindrir leur sacrifice. Cela a même permis à un de leurs assassins de se retrouver en liberté… grâce à l’ineffable justice belge, toujours plus complaisante à l’égard des agresseurs que des victimes.

Il faudra bien qu’un jour – le plus proche, comme le demande le Parti Populaire – les vrais responsables de cette tragédie soient démasqués et rendent des comptes. C’est une exigence légitime et démocratique. 

D.K.

 

Commentaires