Print Friendly, PDF & Email

Un Egyptien, « déséquilibré » sans doute, a attaqué et blessé un policier à coups de couteau. Un collègue de la victime a ouvert le feu sur l’agresseur et l’a blessé à la poitrine et à la jambe. Le parquet a ouvert une enquête sur le geste du policier qui a tiré sur l’attaquant…

Cela se passait aux environs du parc Maximilien, dont les bien-pensants nous font croire qu’il ne s’y trouve que des individus en détresse, inoffensifs et inspirant des sentiments d’hospitalité chez certaines personnes, aveuglées par la propagande pro-migrants (et pro-illégaux ») distillée par les médias et les ONG du genre CNCD11.11.11.

Les faits se sont déroulés vers 9h15, ce lundi 17 septembre. Lors de la conférence de presse, la porte-parole de la police de Bruxelles, Ine Van Wymersch, s’est empressée de préciser que les enquêteurs écartaient la piste terroriste.

Quoi de plus naturel ? L’Egypte est le berceau des Frères musulmans, cette secte violente, dont le grand père de Tariq Ramadan est le fondateur ; un groupe dont on soupçonne la complicité dans un certain nombre d’attentats commis dans l’Europe des infidèles. Il est clair que les Egyptiens, illégaux en Belgique, viennent uniquement pour admirer les salles égyptologues du musée du Cinquantenaire…

L’enquête se poursuit, et peut-être découvrira-t-on qu’après tout cet Egyptien possédait quelques liens avec l’un ou l’autre groupe terroriste ?

D’ici là, le PARTI POPULAIRE se réjouit que l’attentat n’ait blessé que légèrement un de nos policiers. Il se fait évidemment du souci pour ce gardien, de l’ordre, soumis, jour après jour, nuit après nuit, au stress de l’insécurité dans nos rues et à l’incompréhension du monde politique bien pensant. C’est aussi l’occasion pour Mischaël Modrikamen de réitérer tout son soutien à nos policiers, dont la valeur ne fait aucun doute. 

 

Commentaires