Print Friendly, PDF & Email

Neuf ans après les premières alertes lancées parle PARTI POPULAIRE, le PS découvre le danger que représente la liste Islam. N’y voyez qu’une inquiétude électoraliste. Quand Mischaël Modrikamen s’indignait de la présence d’un élu Islam au conseil communal d’Anderlecht, le PS et ses obligés (CDH, Ecolo, FDF devenu Défi) l’accusaient de « populisme » et reniflaient des remugles de fascisme (tant qu’on y est…), « racisme » et, bien entendu, d' »islamophobe ».

Pendant ces 9 ans, le PS a permis au parti Islam de prospérer. Mais au-delà de la peur du PS de perdre une partie de son électorat musulman, il y a bien plus grave. Et seule le PARTI POPULAIRE en parle…

En effet, selon une enquête diffusée par le quotidien économique flamand De Tijd, 20 à 30 % des musulmans de Belgique adhèrent à un islam radical !

Et cela ne risque pas de s’améliorer. Dans une interview accordée à De Standaard (11 avril  2018), Jacky Goris, directeur de l’enseignement catholique GO, à Bruxelles, « Il y a de façon constante de plus en plus d’enfants qui refusent de danser ou chanter en classe, et d’aller à la piscine, car c’est haram« .

Il y a de quoi s’inquiéter sérieusement. Mais le PS ne redoute pas cela : au contraire, il l’encourage. Par le passé, on a vu certains élus socialistes approuver le port du voile islamique dans les services publics, ce qui est interprété par les musulmans extrémistes comme une victoire. Ils s’empressent de diffuser via les mosquées comment « ils » ont obtenu un règlement favorable aux « soeurs » qui peuvent garder leur voile.

PENDANT 30 ANS, PS/MR+CDH/ECOLO/DEFI/PTB ONT TOUT CEDE AUX INTEGRISTES MUSULMANS; A L’APPROCHE DES ELECTIONS, ILS REDOUTENT LE PARTI ISLAM… QUI PEUT LEUR ENLEVER DES VOIX AUX PROCHAINES ELECTIONS. SEUL LE PARTI POPULAIRE 

C’est aussi le PS qui freine des quatre patins pour faire adopter une loi interdisant l’abattage des animaux sans étourdissement préalable. A Bruxelles, Rudi Vervoort, ministre-président du « gouvernement » bruxellois, encourage la construction de lieux d’abattage halal temporaires, et il dédommage (avec de l’argent public, bien sûr)les musulmans qui n’auraient pas eu accès aux lieux d’abattage autorisés par la Région !

Au moins, le parti Islam avance à visage découvert. Il ne cache pas ses intentions. Ce faisant, il dresse le portrait de ce que pourrait devenir la société belge.

C’est tout l’opposé des manigances des PS/MR/CDH/Ecolo/DéFI/PTB qui nous cachent les réalités sous des appellations telles que « accommodements raisonnables », cèdent sur la fréquentation des piscines réservées, à certaines heures, aux femmes musulmanes, etc – et tentent de nous faire croire que ces trahisons de la laïcité de l’Etat relèvent des « droits de l’homme ». Au passage, ils balancent aux orties l’égalité homme/femme !

Toute l’agitation des partis traditionnels (y compris le MR qui, par la voix de Georges-Louis Bouchez, reprend une partie du programme du PARTI POPULAIRE !) se résume à une parade de cirque, car elle ne va pas à l’essentiel.

« Laissez parler le parti Islam, mais interdisez la charia » : c’est, en substance, le contenu du projet de loi déposé au Parlement fédéral par le député Aldo Carcaci (PARTI POPULAIRE) visant à barrer la voie à la charia et à ceux qui veulent l’imposer et l’appliquer. C’est la seule bonne solution. Toutes les autres ne sont que poudre de perlimpinpin.

D.K.

Commentaires