Print Friendly, PDF & Email

Les partis traditionnels se moquent des électeurs. Ils concluent des accords avant les élections, comme si ces dernières ne servaient à rien. Ce 26 mai, vous avez l’occasion de démolir leurs plans secrets en votant pour un parti de rupture : la liste 7 du Parti Populaire. Car des plans secrets, il y en a. Les voici.

Nous l’avons assez répété : PS, Ecolo et PTB sont d’accord pour maintenir l’abattage rituel, sans étourdissement préalable. En Wallonie, ils ont décidé de supprimer la loi interdisant cette barbarie ; à Bruxelles, ils sont bien décidés à bloquer une loi d’interdiction d’abattage sans étourdissement préalable. Quant aux animaux de compagnie, ils seront frappés de nouvelles taxes dites « environnementales »/

Le PP s’oppose catégoriquement à l’abattage rituel sans étourdissement préalable. Il a été le premier parti politique à présenter un programme pour laprotection des animaux, y compris les animaux de laboratoires soumis à des souffrances indicibles. Il s’oppose aussi aux taxes de plus en plus lourdes frappant les possesseurs d’animaux domestiques. 

PS, Ecolo et PTB ont conclu un accord selon lequel les pensions et les salaires seront rabotés par des taxes indirectes et des impôts « de solidarité ». Les gens qui travaillent seront toujours plus taxés au profit des « migrants » et des illégaux; entretenus avec notre argent public. Pendant ce temps, les politiciens profiteurs continueront à… profiter.

Le PP propose de ne pas taxer les 20.000 premiers euros gagnés par le travail.Ils prévoit aussi l’augmentation de 100 euros des pensions. Il s’agit de mesures réalistes, réalisables. Le Bureau fédéral du Plan a établi que le programme du PP permettrait de créer plus de 30.000 nouveaux emplois. C’est un formidable appoint pour le pouvoir d’achat.

PS, Ecolo et PTB ont conclu un accord pour imposer l’enseignement de l’arabe dans les écoles. Ils veulent aussi imposer l’arabe et lie turc comme langues nationales.

Ils ont déjà marqué leur accord sur la construction d’une centaine de nouvelles mosquées.

Ils veulent imposer la nourriture halal dans toutes les écoles et dans les restaurants des administrations publiques.

Ils veulent imposer le voile islamique dans les administrations et à l’école. Des initiations à la prière musulmane deviendront obligatoires pour tous les élèves. Le burqini sera admis dans les piscines publiques. Dans les écoles publiques, les enfants seront « invités » à participer au ramadan, « en solidarité avec leurs petits camarades musulmans ».

Le PP s’oppose fermement à toute intrusion de l’islamisme dans la vie publique. La religion est une affaire privée et ne doit pas intervenir dans la vie publique. 

PS, Ecolo et PTB sont d’accord pour faire revenir les djihadistes emprisonnés en Irak et en Syrie, où ils risquent la peine de mort pour leurs innombrables crimes. Il s’agit d’une véritable trahison du peuple belge. Ces djihadistes ont pris les armes contre la Belgique et l’Europe. Ils n’ont plus leur place dans notre pays – eux et leurs « familles ». Cette trahison du peuple belge par PS/Ecolo/PTB coûtera des millions en argent public – autant de millions qui ne serviront plus à améliorer la qualité de vie des gens honnêtes.

Le PP dit NON au retour des terroristes. Il exige même l’extradition des terroristes avérés, des prédicateurs de haine et des musulmans radicalisés présentent un danger pour la sécurité des gens.

A Bruxelles, PS et Ecolo vont présenter la facture du piétonnier (environ 200 millions) aux Bruxellois qui n’en voulaient pas et regardent aujourd’hui le désastre.

PS, Ecolo et PTB ont déjà décidé de vider les poches des Bruxellois de souche. Comment ? En augmentant les taxes régionales (+ 10 %), en taxant l’eau de pluie (!).

En obligeant les petits propriétaires à rénover leurs maisons selon des normes absurdes et très coûteuses.

En augmentant le prix des transports en commun (STIB) tout en augmentant les taxes sur les voitures et en rendant impossible la mobilité dans la capitale. Avec pour conséquence : la faillite des petits commerces au bénéfice des grandes surfaces, où PS, MR et Ecolo siègent dans les conseils d’administration.

En augmentant le prix du ramassage des poubelles : Bruxelles-Propreté est en quasi-faillite après une gestion désastreuse, basée sur le communautarisme et sur l’engagement de postes inutiles.

Le PP présente un plan pour redonner à la capitale un visage avenant. Il lutte aussi pour la sécurité des gens, mise en danger quotidiennement dans les rues, les stations de métro et jusque dans les habitations. Cette défense du citoyen et de sa sécurité vaut non seulement pour Bruxelles mais aussi pour toute la Wallonie. 

 

PS, Ecolo et PTB ont décidé de multiplier encore les parcs à éoliennes. Il s’avère de plus en plus que les éoliennes ne sont pas la solution à nos besoins en énergie. Elles sont coûteuses, détruisent l’environnement (à cause d’elles, le sol est de plus en plus bétonné) et se révèlent inefficaces à long terme. Pourquoi cet acharnement du PS et d’Ecolo ? Ils ont tous deux des intérêts financiers dans le capitalisme vert.

Le PP défend le maintien des centrales nucléaires et la construction de nouvelles, dites de « nouvelle génération ». C’est la production d’électricité la moins polluante et la plus respectueuse de la nature et de nos paysages. C’est aussi la moins chère. De cette manière, le PP peut diminuer de 30 % votre facture d’électricité.

PS, Ecolo et PTB ont conclu un accord pour capter votre épargne. Ils ont accepté que les banques puissent mettre la main sur vos comptes, en cas de crise. Ils veulent maintenant profiter de votre épargne au nom de « l’urgence climatique ». Il s’agit d’une immense arnaque. L’urgence climatique est démentie par les faits. En 1977, l’ONU prévoyait une ère de glaciation ; à partir de 2008, l’ONU annonçait un réchauffement climatique !

Le PP n’adhère pas à la religion Climat », très à la mode. En revanche, il se prononce en faveur des luttes contre les pollutions, pour l’encouragement aux productions agricoles locales, aux circuits courts et pour la renaissance du petit commerce. 

PS, Ecolo et PTB ont conclu un accord pour tolérer « un peu d’islamisation » de notre société et imposer « un peu de charia ». Et cela, pour des raisons bassement électoralistes.

Le PP se prononce pour le maintien inconditionnel de nos valeurs judéo-chrétiennes, de nos traditions séculaires. Pas d’islamisation forcée comme la veulent les partis traditionnels !

On le voit : le vote de ce dimanche 26 mai est celui de la dernière chance. C’est le choix entre le chaos et la dictature (PS, Ecolo, PTB) et la démocratie assumée, fière de l’être et soucieuse de l’avenir des générations futures.

Plus que jamais le vote pour la liste 7 §fédéral, régions, Europe) s’impose ! 

A.D.

Commentaires