Print Friendly, PDF & Email

Une foule dense et compacte est venue écouter le discours de Pascal Smet, ex-ministre de l’Immobilité de Bruxelles. Mais qui n’a pas encore compris, qu’il ne l’était plus. 

On se bousculait pour écouter les explications de ce cher Pascal, habillé pour la circonstance.

Cela se passait au quartier Lemonnier, non loin de la gare du Midi, théâtre d’émeutes à répétitions. Le trafic de drogues s’y porte à merveille.

Question : où sont les arbres ? Alors que les environnementalistes s’accordent à conseiller de « végétaliser les villes » (y multiplier les arbres, entre autres), Pascal et le « gouvernement » bruxellois privilégient le béton et le gaspillage d’eau.

Au sol, les célèbres pavés socialistes bon marché, qui ne tiennent pas la distance. Au centre, une sphère, dont on se demande combien elle a coûté pour se révéler aussi originale. Et des jets d’eau qu’il faudra supprimer en cas de sécheresse et de pénurie de liquide.

Sans les arbres, pas d’ombre et plus d’oiseaux. Une réussite de plus à mettre au bilan du « gouvernement » bruxellois, soutenu par Ecolo qui, décidément (voir notre article sur Namur) n’aime pas le vert ds arbres. 

 

Commentaires