Print Friendly

Qui possède une voiture immatriculée entre le 1er juillet 1992 et le 31 décembre 1996 ? En général des personnes aux revenus modestes, à qui Ecolo, suivi par les autres partis traditionnels, a fait croire qu’elles ne devaient pas devenir « esclaves de la consommation ». Belle imposture !

La pension moyenne en Belgique (la plus basse d’Europe occidentale) se situe à 1.135 euros. On peut appeler les pensionnés des personnes à revenus modestes. Ôtez le montant d’un loyer, disons 500 euros, reste 635 euros avec lesquels il faut payer les assurances, la mutuelle, eau, gaz, électricité et on en passe. Et après, on peut songer à se nourrir !

La plupart des pensionnés ont conservé leur vieille voiture qui vivote entre les réparations, les assauts de l’hiver et les avanies d’une circulation de plus en plus dangereuse et encombrée. Mais la voiture est nécessaire pour se rendre chez le médecin, les petits-enfants…

Remarquons en passant que les actuels ennemis du diesel conseillaient autrefois de convertir les moteurs à essence au diesel – des primes ont même été appliquées pour ce faire !

A partir du 1er janvier 2018, les 19 communes bruxelloises seront interdites aux vieilles voitures fonctionnant au diesel – celles dont nous parlions en tête d’article. Si vous aurez le malheur d’oublier cette interdiction, il vous en coûtera… 350 euros !

Si nous reprenons notre calcul, il faudra déduire cette amende : reste 285 euros pour survivre pendant un mois. Merci, les obsédés anti-voiture !

Les infractions seront constatées par des caméras « intelligentes. Rien qu’à Bruxelles, il y en aura plus de 90, réparties en 63 points de contrôle. A 100.000 euros la caméra « intelligente » (placement compris), cela fait au bas mot 9 millions d’euros dépensés pour très peu de voitures, vieilles entre 21 et 26 ans. 350 euros le ticket, ce n’est pas trop pour amortir cet achat luxueux et pratiquement inutile… Une preuve en sont les illustrations qui accompagnent les pubs pour ce nouvel assaut contre le contribuable : les images montrent des modèles relativement récents, pas des voitures de 25 ans d’âge !

La Wallonie suivra. Au début de 2018 sortira un décret définissant les LEZ (Low Emission Zones), les zones à basse émission de gaz polluants.

Ainsi, le contribuable paiera, encore une fois, la voiturophobie des idéologues soi-disant écolos. Ces derniers font désormais la loi d’autant plus facilement que la plupart des politiciens qui ne comprennent rien à ces questions. Au reste, comment le pourraient-ils, eux qui ne se déplacent qu’en voiture (souvent, avec chauffeur), aux frais de la population ?

Cette capitulation en rase ville morte des partis traditionnels face aux diktats écolos résulte de médiocres calculs électoraux. Les groupes de pression (pro-vélos, pro-piétonniers, etc) maîtrisent la communication, ont des relais dans la presse subsidiée. Ça aide, quand on veut imposer des idioties présentées comme favorables au bonheur des gens. Car au fond de ce chaudron à bêtises, il y a cette volonté de faire le bonheur des gens… qui ne demandent rien !

Mais la vraie vie des vraies gens, les partis traditionnels n’en ont rien à cirer. Ont-ils jamais fait le petit calcul simple que nous notons au début de cette page ? Sans doute pas. Le Parti Populaire a pris la peine d’évaluer l’impact des caméras « intelligentes » sur la vraie vie des pensionnés et des personnes aux revenus modestes, en plus des jeunes couples qui entrent dans la vie réelle. La vraie vie, c’est le moteur propre du PP !

Commentaires