Print Friendly

Le terrain était favorable pour le lobby éolien…

Un appel à leur sens des responsabilités a fait voter les Suisses pour la fin du nucléaire. Les Suisses seraient-ils aussi peu instruits, aussi peu responsables que les Allemands, les Belges, les Français ?

On avait pris soin de leur proposer un « package » comportant d’indispensables économies d’énergie, l’isolation des habitations, etc. Ils ont voté, dans la foulée, la fin du nucléaire, la fin d’une énergie propre, éternelle, peu coûteuse, n’enrichissant pas un lobby tout-puissant sur la planète, lobby qui mettra dans sa poche les milliards que les Suisses croient consacrer à une énergie « verte ».

Comment le lobby éolien est-il arrivé à ses fins ? La question mérite d’être posée, quand on sait qu’il a même obtenu que les citoyens ne puissent pas intervenir dans les décisions concernant l’installation d’éoliennes !

Soyons précis : dans le monde, les centrales nucléaires civiles sont reconnues comme étant la source de production d’énergie électrique la moins nocive. Les centrales de Fukushima et de Three Mile island n’ont tué personne ; la centrale de Tchernobyl était une centrale en grande partie militaire et une décision contraire à tout bon sens a créé la catastrophe de sinistre mémoire… Actuellement, les centrales de 4e génération – construites en Chine et en Inde, par exemple – nous promettent non seulement une énergie vraiment verte mais ne laissant pas le moindre déchet, consommant même les déchets des centrales de 2e et 3e générations. Ces centrales s‘arrêtent en une fraction de seconde en cas de problème ou d’attaque, ont besoin de si peu de combustible que la réserve planétaire accessible est disponible pour des milliers d’années.

La Suisse couvre une très grande partie de ses besoins avec ses barrages.

Ces besoins diminueront grâce aux économies d’énergie et à l’isolation. Ajoutons qu’un peu d’énergie solaire ou éolienne permettant de remonter l’eau en période ensoleillée ou venteuse rendrait ces barrages encore nettement plus intéressants… quoiqu’à un prix excessif !

Il est donc vrai que la Suisse est un pays où l’électricité est un produit du renouvelable pour la plus grande partie, et le terrain était favorable pour le lobby éolien 1 désireux d’entretenir l’hystérie du réchauffement climatique. Et ceux qui croient au réchauffement anthropique devraient au moins savoir que le gaz carbonique (CO2) est un gaz utile à la nature, propre, n’intervenant pratiquement pas dans l’effet de serre – gaz non produit par les centrales nucléaires.
 

Les centrales nucléaires suisses n’ont jamais créé ou fait craindre le moindre problème. Leur remplacement, à terme, par des centrales de 4e génération éviterait d’avoir à stocker des déchets radioactifs pendant des milliers d’années. En attendant que les centrales actuelles aient atteint la limite d’âge, la Suisse pourrait observer les centrales construites en Chine, par exemple… au lieu d’installer des éoliennes qui donneront très peu d’énergie et créeront une pollution remarquable dans ce beau pays 2.

Pourvu que les Français, eux, s’instruisent et ne se laissent pas ruiner totalement par ces financiers sans scrupules qui, sous une étiquette « verte », ruinent les pays « démocratiques » !

Source: http://www.bvoltaire.fr/suisses-ont-craint-nucleaire-lobby-eolien-va-empocher-milliards/

Notes:
  1. Cela fait 30 ans que l’on installe des éoliennes. Elles réclament chaque jour plus d’aides pour chaque kWh produit. Et le jour où les aides devaient cesser aux USA, le président Obama les a doublées… comme « preuve » de ce qu’elles avaient atteint leur pleine maturité !
  2. En masse, les éoliennes sont obligatoirement accompagnées de centrales thermiques – le vent ne souffle pas sur demande mais les citoyens veulent de l’électricité sur demande – et ces centrales polluent ! Si, comme en Allemagne, ces centrales doivent fonctionner au charbon ou lignite, elles pollueront énormément…

Commentaires