Print Friendly, PDF & Email

On ne l’a jamais vu dans une église. Il n’a jamais souhaité une « excellente » fête de Pâques aux catholiques, aux protestants ou aux orthodoxes. Il a fait rebaptiser le « Marché de Noël » de Bruxelles en « Plaisirs d’hiver » – « pour respecter le nouveau paysage multiculturel de Bruxelles » – un paysage dont ne font pas partie les non-musulmans, semble-t-il.

Mais il est allé dans une mosquée, ce samedi 26 mai. Pour marquer sa soumission à l’islam. Extrait de son discours : « Voilà, je ne suis pas là dans le cadre de ma mission, mais ça fait plus de 10 ans qu’on travaille avec des gens de la mosquée pour que vous ayez un lieu culte digne de votre foi, et aujourd’hui c’est un mois un peu particulier, je ne suis pas là simplement pour faire un discours mais pour vous souhaiter un excellent mois de ramadan » (voir la vidéo publiée par Sudinfo.be, 27/05/2018).

« Cela fait plus de 10 ans » qu’il travaille avec la mosquée ! Dix ans qu’il n’a pas entendu parler de terroristes proches de certaines mosquées. Dix ans qu’il n’a pas attiré l’attention des services de sécurité sur le danger de l’islam djihadiste.

Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour attirer des voix aux prochaines élections. Oubliés, les grands discours sur la laïcité, l’intransigeante séparation de l’Eglise et de l’Etat ! Voilà bien la preuve que Philippe Close a fait acte de soumission à l’islam.

Pas étonnant : il est dans le même parti que Jamal Ikazban, Emir Kir et quelques autres amis des Frères musulmans ou d’Erdogan.

Seuls le PARTI POPULAIRE et Nicola Tournay, tête de liste à Bruxelles, peuvent barrer la route au premier bourgmestre musulman de la capitale belge ! 

Commentaires