Print Friendly

C’est un haut magistrat belge qui nous le disait voici quelques jours: le soutien financier le plus grand des terroristes, c’est la Sécurité sociale, partout en Europe. La plupart des jihadistes partis combattre en Syrie ou en Irak, la plupart des jeunes désoeuvrés qui fomentent des attentats en Europe vivent à nos crochets: ils dépendent de la Sécurité sociale: chômeurs, handicapés, soi-disant malades, pères ou enfants de familles nombreuses profitant des allocations familiales, ils utilisent toutes les ficelles pour obtenir de l’argent public…

La plupart des jihadistes actifs en Syrie et en Irak, en provenance d’Europe occidentale – Belgique incluse – émargent à la Sécurité sociale!

En Suède, un rapport récent de la FSA (Financial Supervisory Authority) fait le buzz: il donne la liste des jihadistes combattant en Syrie et en Irak, qui reçoivent des paiements de la Sécurité sociale suédoise. Ils sont 300 islamistes à utiliser des complices en Suède pour toucher leurs allocations en prétendant toujours être en Suède, alors qu’ils sont au Moyen-Orient. Leurs complices leur envoient l’argent par Moneygram ou d’autres systèmes de paiement à distance.

Ces islamistes ont quitté la Suède entre 2013 et 2016 et combattent pour divers groupes, dont l’Etat Islamique. L’allocation de logement, les allocations familiales, les prêts étudiants, les allocations de soutien aux handicapés et aux parents âgés sont les principales formes d’aides perçues par ces combattants d’Allah.

« Il ne s’agit pas de grosses sommes, mais cet argent leur permet de tenir très longtemps dans les zones de combat de Syrie et d’Irak » a déclaré Magnus Ranstorp, un des auteurs de l’étude.

Le gouvernement de gauche, gêné par cette révélation, a déclaré par la voix de la ministre de l’Enseignement, Anna Ekström que « c’était inadmissible et que l’état allait sévir »… Quand on voit que le gouvernement suédois a autorisé de facto aux islamistes suédois de faire flotter le le drapeau de l’Etat Islamique en refusant de poursuivre un immigré qui l’avait fait, on peut avoir de sérieux doutes sur la fermeté du gouvernement socialiste minoritaire.

En 2015, la ville de Göteborg a envoyé plus d’islamistes au Moyen-Orient par tête d’habitant que n’importe quelle autre ville européenne…

C.T.

Commentaires