Print Friendly, PDF & Email

Pascal Smet, le ministre bruxellois de l’Immobilité, peut être fier de lui! Bruxelles est paralysé. La décision d’interrompre toute traversée directe de Bruxelles sur l’axe Midi – Nord en doublant le piétonnier du centre ville, mais cette fois en y incluant les boulevards et en interdisant le passage place de Brouckère, a des répercussion sur l’espèce de « mini-ring » dans les petites rues avoisinantes, mais la circulation automobile dans Bruxelles est affectée bien plus largement. Aujourd’hui 29 juin, le ring était complètement bloqué à 15 h. Il fallait une heure pour aller de la porte de Hal à la rue Belliard et c’était, semble-t-il, aussi grave place Rogier et boulevard Botanique.

Trafic1Le plan mobilité de Bruxelles n’est sans doute pas la seule raison des embarras de la circulation. Les bruxellois ont droit également aux travaux interminables que l’on fait le jour à Bruxelles  au lieu de la nuit comme dans les autres grandes capitales. Ils ont droit enfin aux innombrables réunions européennes et aux manifestations dirigées contre la Commission européenne. Bref, circuler à Bruxelles était déjà difficile, cela s’aggrave.

Les automobilistes, transporteurs et gens qui travaillent, sont obligés de faire le tour de la ville par le ring, en perdant un temps précieux, en augmentant la pollution de la ville dans les embouteillages, et en ralentissant l’activité économique. Voyons ce que les apprentis sorciers qui gèrent Bruxelles en tireront comme conclusions…

C.T.

Commentaires