Print Friendly, PDF & Email

Les pompiers de Mons-La Louvière travaillent des des conditions misérables, avec du matériel dépassé. C’est la gestion socialiste « homogène » dans toutes sa splendeur!

Les pompiers de Mons sont obligés de cannibaliser les pièces sur les vieux véhicules pour maintenir les autres en fonctionnement. C’est normal, Monsieur Di Rupo?

La province de Hainaut compte un nombre énorme d’élus à tous les niveaux, mais les services de secours travaillent des des conditions misérables… Bravo à Elio Di Rupo. Avec le pouvoir absolu socialiste (le MR n’est que le faire-valoir dans les majorités), cette lamentable gabegie est bien une responsabilité totalement socialiste.

Pas assez de walkie-talkies pour deux interventions simultanées! (photos Ruddy Waselynck)

Pour faire un parallèle avec la province de Hainaut: 56 conseillers provinciaux se prélassent au palais provincial à ne rien foutre. Il y a 5 députés permanents qui roulent carrosse à la province, mais les pompiers n’ont pas assez de talkie-walkies et doivent s’appeler en opération avec leur portable personnel. Ils n’ont pas de deuxième tenue, s’ils doivent se changer après une intervention et qu’ils sont trempés. On leur répond depuis 4 ans « qu’il n’y a pas d’argent ».

Pas assez de vestes d’équipement… Les pompiers en ont assez. Ils ne font jamais grève pour rien.

Les fonctions essentielles de l’état et singulièrement de la Région ne sont pas assurées correctement. L’immobilisme des parvenus et des profiteurs politiques est total!

Les pompiers de Mons et La Louvière sont bien décidés à se faire entendre. Hier mercredi, c’était la grève totale, après un préavis d’une semaine. Ils sont en colère depuis le passage en zone à cause de leurs conditions de travail. Concrètement, les pompiers de Mons et de La Louvière ont refusé hier de sortir en intervention ! Un fait rarissime.

Soyons clairs, comme le rappelle le pompier-ambulancier Yves Landrain, « il n y a aucune revendication salariale de la part des pompiers… notre préoccupation c’est votre sécurité et la nôtre. Pouvoir compter sur des équipements et des véhicules en ordre, plutôt que des tenues hors d’âge et des véhicules déglingués! Aimeriez-vous être transporté dans une ambulance avec 300.000 km au compteur dont les portes s’ouvrent en roulant, sur une civière de 15 ans qui s’effondre sans prévenir? C’est le cas pour l’instant et ce ne sont que des exemples j’en ai bien d’autres à votre disposition. Nous voulons que ça change, nous avons patienté 4 ans, maintenant la coupe est pleine! »

Ruddy Waselynck, conseiller communal PP à Frameries
Ruddy Waselynck, conseiller communal PP à Frameries

« Il faut dire que c’est incroyable », déclare Ruddy Waselynck, élu du Parti Populaire à Frameries, qui était hier à la caserne des pompiers pour les soutenir. « Mon père était pompier, mais depuis son époque, tout a dégénéré. Les véhicules sont âgés et n’ont plus de pièces de rechange. On fait du cannibalisme sur de vieux véhicules pour les remettre en état. Les pompiers doivent utiliser leur propre téléphone portable, car il n’y a pas assez de talkie-walkies. Les anciens sont contents d’avoir leur ancienne tenue, pour pouvoir se changer au retour d’une intervention, lorsqu’ils sont trempés. Ils ne reçoivent pas de deuxième tenue! Un scandale. Que foutent les politiques! »

Ce jeudi matin 16 février, les pompiers ont repris le travail. On les a enfin entendus, parait-il! Mais ils restent vigilants, on leur a déjà dit ça. On les comprend.

L.R.

Commentaires