Print Friendly, PDF & Email

L’Union Européenne et les Nations Unies sont en pleine crise (un AVC serait mieux)

ils ne supportent pas la nouvelle loi votée démocratiquement à la knesset. L’adoption de cette nouvelle loi fondamentale était nécessaire en raison de l’activisme judiciaire anti juif de la cour suprême d’Israël ces deux dernières décennies qui favorisait les colons arabes voleurs de terres Juives.

Les opposants à la loi affirment que déclarer l’hébreu comme la langue officielle du pays, tout en accordant à l’arabe un « statut spécial », affecte les droits de la minorité arabe.

Diraient-ils la même chose de la constitution française, qui établit que « la langue de la République est française » (article 2) tout en reconnaissant seulement les « langues régionales » comme appartenant au « patrimoine de la France » (article 75-1) ? Être un État-nation est compatible avec l’égalité civique des minorités. Israël ne fait pas exception à cet égard.

La constitution palestinienne dit que la Palestine est islamique et arabe, Jérusalem sa capitale, l’arabe sa langue officielle. Personne ne s’y intéresse.
Alors que le monde panique sur Israël se qualifiant d’Etat juif, affirmant que l’hébreu est la langue officielle, déclarant Jérusalem comme capitale et d’autres parties de la nouvelle loi fondamentale, voici les quatre premiers articles de la constitution de « Palestine » :

ARTICLE 1
La Palestine fait partie du grand monde arabe et le peuple palestinien fait partie de la nation arabe. L’unité arabe est un objectif que le peuple palestinien doit s’efforcer d’atteindre.

ARTICLE 2
Le peuple palestinien est la source de tout pouvoir, qui doit être exercé par les autorités législatives, exécutives et judiciaires, sur la base du principe de la séparation des pouvoirs, et de la manière énoncée dans la présente Loi fondamentale.

ARTICLE 3
Jérusalem est la capitale de la Palestine.

ARTICLE 4
L’Islam est la religion officielle en Palestine. Le respect et la sainteté de toutes les autres religions célestes seront maintenus.
Les principes de la charia islamique seront la principale source de la législation.
L’arabe sera la langue officielle.

Je parie qu’il n’y avait pas un seul éditorial qui a qualifié ce document de « raciste » quand il a été adopté en 2003.

L’union Européenne et les nations Unies refusent de voir Israël en tant qu’État national du peuple juif. Nous sommes dans le même scénario que l’Allemagne nazie des années 30. Ils refusent aux Juifs de prendre en mains leur propre destin. Ils refusent aux Juifs d’être forts toujours prêts à protéger ses citoyens contre le terrorisme Islamique. Ils refusent de voir le peuple Juif debout et fier sur sa propre terre. Ils préfèrent les Juifs de la Shoah pas ceux en uniforme de Tsahal qui se défendent.

Mais les temps ont changé, les Juifs ont une maison pour se défendre. Nous ne sommes plus les Juifs aux genoux tremblants. Nous sommes des Juifs fiers de 3800 d’histoire civilisée. Nous resterons fidèles à nos principes. Nous allons nous défendre, Israël est un pays Juif et il le sera pour l’éternité.

UE et ONU, les poubelles de l’histoire vous attendent.

JEAN VERCORS

Source: https://www.dreuz.info/2018/07/21/pourquoi-la-nouvelle-loi-fondamentale-israelienne-est-une-bonne-nouvelle/

Commentaires