Print Friendly, PDF & Email

Campagne électorale, dernière ligne droite. L’heure n’est plus aux longs discours. Les candidats et militants du PP ont rencontré les gens, distribué et expliqué le programme. En voici les preuves par l’image. De vrais portraits de famille !

En pleine campagne électorale, notre parlementaire PP, Aldo Carcaci, a rencontré Eric Zemmour, venu à Bruxelles pour donner une conférence, à l’occasion de la sortie de son livre, Le suicide français. Le polémiste français a dialogué avec Mischaël Modrikamen, Président du Parti Populaire, et Aldo Carcaci (voir la vidéo sur le site lepeuple.be). Cela se déroulait le mercredi 22 mai 2019.

Avant la rencontre avec Eric Zemmour, Aldo et Serge Reynders avaient rencontré des travailleurs en colère et écouté leurs souffrances. Un travail de terrain qui permet de ne jamais perdre le lien avec les réalités quotidiennes.

Le PP est aussi présent en région germanophone. Et avec quelle ardeur ! « Le seul pour vous défendre » parle aussi à cette région trop souvent ignorée et pourtant en pleine vie active.

A Bruxelles, le PP a déployé une équipe de choc ! Nicola Tournay (tête de liste), Naty Welles (2ème sur la liste 7) et Thierry Gilson (3ème) ont pu compter sur la fougue de ces militants/candidats. Les Bruxellois de la liste 7 sont présents au fédéral (Pierre-Emmanuel Goffinet), à la Région (Nicolas Tournay) et à l’Europe (Yasmine Dehaene-Modrikamen).

Charleroi : après les rencontres au marché, un peu de détente. Charleroi ? Un futur bastion du PP, tenu d’une main sûre par Thibaut De Coster (Région), Mischaël Modrikamen (Fédéral) et Yasmine Dehaene-Modrikamen (Europe) !

La preuve que le PP Hainaut est sur le terrain !

Affichage à Ciergnon. La nuit n’arrête pas l’activité des pépistes. La jeunesse se mobilise pour défendre tous les citoyens.

Ville malmenée par la mauvaise gouvernance PS, Tournai a besoin de changement. L’équipe PP s’est mobilisée pour convaincre les gens qu’il y avait des solutions valables, fiables, réalisables et peu coûteuses. Le retour du bon sens et une volonté de rester le seul parti pour défendre les Tournaisiens.

Toujours en Hainaut, la distribution des flyers présentant les candidats à l’Europe, le fédéral et la Région. Merci à ces deux militants parmi des centaines d’autres !

Huy-Wareemme : on prend le temps de souffler, même dans cette section très active et toujours prête à écouter les gens.

A Wanze, avec Adrien Bajoux, tête de liste à la Région. La liste 7 célèbre les jeunes et les personnes.

Un candidat, Laurent Loquet, qui n’hésite pas à s’afficher.

Seule femme tête de liste sur une liste pour l’Europe, Yasmine Dehaene-Modrikamen a sillonné les régions wallonne et bruxelloise. Son projet est bien le seul pour défendre les citoyens belges et européens contre l’Europe des eurocrates.

Le Luxembourg a été très actif, sous l’impulsion de Maxime Grégoire (tête de liste 7 à la Région) et son équipe. Ce jour-là, Yasmine Dehaene-Modrikamen s’y est jointe.

Raid nocturne à Wellin. On arrache ou on dégrade les affiches du Parti Populaire ? Nos vigilantes équipes réparent les dégâts. Tout pour la liste 7 !

Le dynamisme paie : la télé locale tend le micro. Le Luxembourg vote aussi pour la liste 7.

Mischaël Modrikamen, candidat au fédéral pour le Hainaut, a été très sollicité lors de ses visites à Mons et dans la région.

A Quaregnon, les gens sont venus spontanément réclamer un programme du PP. Ils ont compris que le Parti Populaire est le seul pour les défendre. Voter pour les partis traditionnels, c’est reprendre 5 ans d’impôts toujours plus élevés, de taxes sur l’essence et l’électricité, de voyages en avion plus chers, des pensions toujours plus écornées, un pouvoir d’achat en baisse constante, une immigration incontrôlée à cause du Pacte de Marrakech que tous les partis, sauf le PP, ont signé. Voter partis traditionnels, c’est le vrai vote inutile.

Autour de Bruno Berrendorf s’est développée une franche dynamique dans la région de Verviers. Le voici, en compagnie des militants, à Spa. Un 7 pétillant !

C’est aussi à Verviers qu’un meeting a réuni une assistance nombreuse et intéressée, en présence de Mischaël Modrikamen, Président du Parti Populaire.

  

Le PP suscite aussi l’enthousiasme auprès des jeunes. Ici, à Stavelot.

En ce mois de mai, il n’est qu’un chiffre porte-bonheur :

Commentaires