Print Friendly, PDF & Email

Le Peuple l’a révélé : les pensions belges sont les plus basses de’Europe occidentale (voir les chiffres dans l’article ci-dessous). Pire : 50 % des pensionnés vivent sous le seuil de pauvreté. Belle récompense pour une vie de labeur – et de cotisations pour une pension légale ! Selon La FGTB, il faudrait 72 milliards pour sortir les pensionnés de la pauvreté. On les a ! Ou plutôt : on les a eus : à raison de 10 milliards par an, l’immigration a pompé l’argent des pensionnés – sans compter les « aides » aux pays étrangers, tels les 19 millions que Charles Michel (MR) vient d’offrir aux terroristes arabes, occupants de la Palestine. On a le sens des priorités dans les partis traditionnels !

Il arrive que les chiffres ne mentent pas.La pension moyenne belge est la plus basse, comparée à celles de nos voisins(chiffres fournis par Eurostat) :

FRANCE : 1.653 euros
PAYS-BAS : 1.639,82 euros
ALLEMAGNE : 1.289,88 euros
BELGIQUE : 1.155,12 euros

Nos gouvernements se vantent de proposer la sécurité sociale la plus généreuse de l’univers – pas pour tout le monde, en tout cas. Et certainement pas pour les pensionnés.

Robert Vertenueil, de la FTGB, estime qu’il faudrait injecter 72 milliards dans les pensions pour sortir les pensionnés de la pauvreté. Que ne l’a-t-il pas dit plus tôt ! Que ne l’a-t-il pas revendiqué, quand le PS était au gouvernement ! Que ne s’est-il pas insurgé quand le ministre Frank Vandenbroucke (socialiste flamand) effectuait des coupes sombres dans les pensions, conseillant aux futurs retraités de souscrire une pension complémentaire ! Que n’est-il pas monté sur les barricades, quand même ces pensions complémentaires ont été assommées de nouveaux impôts, taxes supplémentaires et diverses cotisations de solidarité !

Si tel avait été le cas, les gouvernements à caractère traditionnel (PS, MR, CDH, Ecolo) auraient peut-être réfléchi et mieux organisé les dépenses de l’Etat.

Une étude de 2016 a montré que l’immigration coûtait à la Belgique pas moins de 8,6 milliards PAR AN ! La facture est montée à 10 milliards et elle atteindra pour 2017 la proximité des 11 milliards.

Faites le compte : si pendant 6 ans, ces milliards avaient été consacrés aux pensions, il n’y aurait pas de pauvreté chez les pensionnés. Si on avait coupé dans les aides aux pays d’Afrique (notamment le Congo, qui n’arrête pas de nous cracher au visage), nous aurions pu économiser plus de 72 milliards. Et nos retraités disposeraient d’une pension décente.

Le Parti Populaire s’oppose fermement aux manigances du ministre Bacquelaine (MR) qui tente de réaliser des économies sur le dos des pensionnés ! Ce n’est pas chez eux qu’il faut chercher l’argent pour combler le déficit de l’Etat, dû aux folies dispendieuses de nos gouvernants !

Le Parti Populaire s’engage à relever substantiellement le montant des pensions. C’est un devoir de reconnaîssance pour ceux qui ont bâti la prospérité de notre pays. Pour arriver à ces augmentations, il ne sera pas besoin de nouveaux impôts : une meilleure répartition des dépenses de l’Etat y suffira amplement.

Oui, une nouvelle politique est urgente !

D.K.

Commentaires