Print Friendly, PDF & Email

Sans cesse à la recherche d’argent pour entretenir les intérêts de la caste politique traditionnelle et de ses profiteurs associés, les partis qui nous gouvernent ont décidé de faire les poubelles.

Des sacs vendus à des prix exorbitants. Bref, un impôt déguisé supplémentaire…

Lorsque le ramassage des déchets dépendait des communes et villes, ce service était inclus dans l’impôt communal. Depuis, les choses ont changé. Des intercommunales (tiens, tiens…) ont pris le ramassage en charge. Résultats ; impôt multiplié par 10 dans les pires des cas, obligation d’utiliser des sacs poubelles imposés par d’autres instances (à Vilvorde, la société vendant les sacs poubelles obligatoires était dirigée par l’épouse de Jean-Luc Dehaene – il n’y a pas de petits profits), ce qui est un impôt supplémentaire déguisé.

Le camion des ordures, comme on disait autrefois, passait tous les jours – dans les villes, du moins – y compris le samedi ! On est loin du compte. Outre une fréquence sérieusement diminuée, les ramassages doivent désormais obéir à des règles souvent absurdes. Sacs blancs, bleus, jaunes, verts, caca d’oie – n’en jetez plus !

Dans certaines communes, il n’est pas question de se tromper de jour de sortie des sacs. Si « l’infraction » est constatée, l’amende peut monter jusqu’à 250 euros. Un sac poubelle intempestif fait de vous un délinquant montré du doigt, au contraire d’un cambrioleur, toujours taxé de la formule « le coupable présumé ».

Que propose le Parti Populaire ? « Avec nous, ce sera moins d’impôts pour tous ! (…) Nous allons redonner du pouvoir d’achat aux classes moyennes et à ceux qui perçoivent des revenus trop faibles. De plus en plus de familles ont du mal à nouer les deux bouts en fin de mois. Ce n’est pas normal. Nous leur donnerons de l’oxygène et relancerons la machine économique. »

Des mesures qui ne se trouvent pas au fond des poubelles, messieurs-dames des PS, MR, CDH et consorts !

O.L.

Commentaires