Print Friendly, PDF & Email

Décidément, les démagogues ratent tous leurs penalties. Ce matin du 3 juillet, après la victoire de la Belgique sur le Japon, Gregor Chapelle, membre du حزب اشتراكي (nouveau nom arabe du PS), publiait sur Facebook ce message qu’Honoré de Balzac regrettera pour l’éternité de n’avoir pas proféré : « Et hop, décidément, « zéro valeur ajoutée pour l’immigration ». Wouhouuuu, Merci Marouane, Merci Nacer.« 

Eructation typique d’un bobo du حزب اشتراكي qui veut causer djeune et faire croire qu’il a la fibre sociale (1). On se demandait quel démagogue serait le premier à agiter le grelot communautariste : on l’a trouvé ! Et c’est un dangereux incitateur à la haine entre les communautés.

1. LA NATIONALITE EST PLUS SUBTILE QUE LE SOL ET LE SANG.

En célébrant Marouane et Nacer, le brillant Gregor oeuvre à accentuer les divisions dans la société belge. De son côté, le quotidien britannique Financial Times, situé à moult encablures intellectuelles au-dessus de Gregor, parlait de la « Benetton Belgium » (en allusion aux couleurs des vêtements Benetton – y compris le blanc) qui trouve que ‘Benneton Belgium’ et commentait : « la nationalité est plus subtile que le sol et le sang ». (Financial Times, 3/6/2018).

Une subtilité qui, sans surprise, a échappé à Gregor Chapelle : oui, c’est une Belgique bariolée qui a remporté le match contre le Japon (et les autres victoires, ainsi que les défaites). Pour remporter la victoire, une équipe sportive doit faire sienne la devise de la Belgique « L’Union fait la force ». Et, en effet, la Belgique a été, de tout temps, un pays d’accueil et de différences harmonieuses et d’union.

2. UN BOBO SOCIALISTE, IGNORANT DES REALITES DES CITOYENS.

Sans s’en rendre compte, Chapelle se révèle un raciste de dimension. Personne ne lui demande de porter ses félicitations à des joueurs, en raison de leurs origines, mais parce qu’ils sont BELGES.

Du reste, les Marouane et Nacer ont beaucoup de mérite à se sentir belges. Cela fait des dizaines d’années que les bien-pensants, les bobos gauchistes et les associations vivant de la charité publique, leur enfoncent dans le crâne qu’ils ne font pas partie de la société belge, taxée de « raciste », qui voudrait les exclure. Et Vincent Kompany aurait beaucoup de choses à raconter à propos de sa collaboration avec Actiris…

Si les Chapelle, Leman (le dominicain inquisiteur, co-fondateur du Centre pour l’Egalité des Chances) et autre Deswaef (ex-Ligue des droits de l’homme) descendaient dans les quartiers, ils s’apercevraient que les gens (de toutes origines) ont envie de vivre en paix et n’ont que faire des discours crypto-racistes des bobos.

3. UN VRAI SOCIALISTE : IL FAIT LE CONTRAIRE DE CE QU’IL DIT.

Pétri d’ambition, Gregor Chapelle a publié trois livres : Changeons le Monde (2002), Construire une gauche offensive (2006), Lettre à mon parti (2006). Beau programme pour un arriviste !

Il entendait se présenter comme le fer de lance de la contestation à l’intérieur du PS. Par exemple, il fut un des premiers à réclamer le décumul des mandats – en 2017, il en cumulait 7, dont 5 grassement rétribués : conseiller communal à Forest, directeur général d’Actiris (104.000 à 126.000 euros bruts par an), membre du comité de gestion de l’ONEM, membre du comité supérieur de l’emploi et membre du conseil de police ! Pour quelqu’un censé s’occuper du travail des autres, Gregor pense surtout aux siens !

Raisonnons par l’absurde : si le décumul des mandats venait à s’imposer, auxquels de ses 7 mandats Gregor renoncerait-il ? En authentique socialiste, Gregor a des goûts de luxe : on se souviendra qu’en 2017 éclata un scandale interne chez Actiris : le personnel s’insurgeait contre une dépense de 400.000 euros destinés à l’aménagement d’une salle de réunion.

4. UN « NOUVEAU » PS, TRES SEMBLABLE A L’ACTUEL. 

Afin de faire taire le contestataire, le حزب اشتراكي lui offrit une sinécure bien juteuse : la direction d’Actiris, l’équivalent bruxellois du Forem. Un salaire brut de quelque 104.000 euros par an aurait dû suffire à le faire rentrer dans le rang.

D’autant plus, qu’à la tête d’Actiris, Gregor fait des étincelles. Ses chiffres de l’emploi sont éblouissants… alors que le pourcentage des gens en région bruxelloise est le plus élevé du pays (17 %) et que les entreprises ne trouvent pas de candidat(e)s valables pour occuper les emplois vacants (48 % des cas !). Rien n’y fit.

Les réalités du terrain n’intéressent guère Gregor Chapelle. Comment pourrait-il en être autrement ? Cet homme est trop occupé par ses 7 mandats. Et pour le reste, il pense. Il fut un des fondateurs du mouvement interne dans le PS : « Grouponsnousetdemain ».

Le nouveau PS, quoi. Le PS de l’avenir, coco. Sauf qu’il reste pareil à lui-même : le mariage des cumulards et du népotisme. Car Gregor dispose d’un allié de poids : Julien Uyttendaele, fils de Monsieur Onkelinx !

Ouf ! La mafia socialiste est sauve : rien ne changera dans ce « nouveau » PS, sur peut-être le ruban autour de la boîte à mensonges.

Et pour diviser les Belges, monter les uns contre les autres, Chapelle et Uyttendaele y veillent. Wouhouuuu ! Merci, Gregor ! Merci, Julien !

F.M.

(1) حزب اشتراكي se prononce « alhizb alaishtirakiu ». Nous n’avons, hélas !, pas trouvé la traduction arabe de « Charte de Quaregnon ».

Commentaires